Une mutation responsable de certaines obésités - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/03/2012 à 20h51 par Tanka.


UNE MUTATION RESPONSABLE DE CERTAINES OBÉSITÉS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Une mutation responsable de certaines obésités

 
La mutation d'un gène augmente de 60 % le risque d'obésité chez l'homme, a découvert une équipe franco-anglo- japonaise dirigée par Philippe Froguel (CNRS, Institut Pasteur de Lille et Imperial College London).

Ce gène, dit GPR120, sert de code à la protéine du même nom, située à la surface de cellules de l'intestin, du foie et du tissu adipeux où elle joue le rôle de récepteurs des acides gras insaturés à longue chaîne.

Ce récepteur est l'un de ceux qui transmettent au cerveau, au foie, au pancréas et au tissu adipeux un signal commandant notamment l'appétit.

Présente chez 3 % des obèses, la mutation reproduit l'effet d'un régime alimentaire déséquilibré déficitaire en acides gras insaturés oméga 3.

L'équipe a, de plus, montré que des souris chez lesquelles ce gène était inactivé et qui recevaient un régime riche en graisses développaient vite une obésité, un diabète avec intolérance au glucose et des anomalies hépatiques.
 

Un article du Monde
 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Le Monde

Source : www.lemonde.fr