Une maladie mystérieuse décime les populations de phoques - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/10/2011 à 23h22 par Fred.


UNE MALADIE MYSTÉRIEUSE DÉCIME LES POPULATIONS DE PHOQUES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Une maladie mystérieuse décime les populations de phoques

 
Titre original : Une maladie mystérieuse décime les populations de phoques en Alaska
 
Une maladie mystérieuse, probablement un virus, affecte une population de phoques annelés le long de la côte de l'Alaska, tuant un grand nombre d'entre eux depuis le mois de juillet, d'après ce qu'ont déclaré des agences locales et fédérales jeudi.

Les phoques malades se sont échoués sur la côte Arctique depuis le mois de juillet, leur nombre croissant de mois en mois, d'après ce que des biologistes ont déclaré.

Près de 100 phoques malades ont été découverts près de Barrow, la communauté la plus au nord de la nation, et la moitié d'entre eux sont morts, d'après ce qu'ont déclaré les biologistes.

Cette espèce de phoque se rend très rarement sur le rivage en temps normal, et ces animaux passent la majorité de leur temps dans l'eau ou sur la mer de glace, d'après le Service de Pêche de l'Administration Nationale Océanique et Atmosphérique des Etats-Unis (NOAA).

Les biologistes disent qu'ils pensent que cette maladie a été causée par un virus. Les symptômes comprennent des lésions sur les nageoires, une peau irritée autour du nez et des yeux, et la chute de leur pelage sur les manteaux de fourrure de ces animaux.

Les scientifiques ont déclaré que la maladie mystérieuse pourrait ne pas être limitée à cette espèce de phoques. Certains morses de Point Hope, un village situé sur la côte nord-ouest de l'Alaska, présentent des lésions similaires, d'après ce qu'ont indiqué les biologistes.

Les chasseurs locaux ont également signalé avoir découvert des lésions cutanée sur deux phoques barbus.

Pourtant, l'identification de la maladie reste confuse, et les scientifiques n'ont pas pu déterminer si les lésions découvertes sur les morses proviennent de la même maladie que celle qui affecte les phoques annelés, d'après ce qu'a indiqué Bruce Woods, porte-parole du Service pour les Poissons et la Biodiversité des Etats-Unis.

« Nous sommes encore dans le flou actuellement » a-t-il indiqué.

L'isolement géographique et d'autres défis logistiques rendent impossible de fournir des soins vétérinaires aux animaux échoués qui sont malades, d'après ce qu'a déclaré Jason Herreman, un biologiste.

« Les phoques qui sont retrouvés morts sont emportés pour faire des analyses. Les phoques qui sont malades mais encore en vie sont laissés sur place pour qu'ils puissent se rétablir par eux-mêmes » a-t-il indiqué.

Des échantillons ont été envoyés à divers laboratoires d'Anchorage et d'ailleurs, pour tenter de déterminer quelle est cette mystérieuse maladie.

Les phoques annelés, les phoques barbus et les morses du Pacifique dépendent tous de la mer de glace flottante de l'été et souffrent de l'impact du réchauffement rapide de l'Arctique, d'après ce qu'ont indiqué les agences fédérales.

La NOAA a proposé d'inscrire les phoques annelés et les phoques barbus à la liste des espèces menacées, et le Service des Poissons et de la Biodiversité a également fait du morse un candidat pour l'Acte pour les Espèces Menacées des Etats-Unis.

 

Un article de Sandra BESSON, publié par actualites-news-environnement.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Sandra BESSON

Source : www.actualites-news-environnement.com