Une île d'immondices au large du Pacifique Nord - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/04/2010 à 21h22 par Jacques.


UNE ÎLE D'IMMONDICES AU LARGE DU PACIFIQUE NORD

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Une île d'immondices au large du Pacifique Nord

Deux fois grand comme l'État américain du Texas, quatre fois la taille du Japon ou celle de la France, ce que l'on nomme "le Grand vortex de plastique" continue sa dérive dans le Pacifique Nord.

Pendant de nombreuses années l'existence de cette plaque de détritus non biodégradables située en surface, mais aussi entre deux eaux, était très peu connue. Le Projet Kaisei tente maintenant de sensibiliser les grandes multinationales au problème.

Mais au cours de ces deux dernières années, indique Radio Australie, un groupe de scientifiques marins et des écologistes regroupés dans le Projet Kaisei, mesurent l'ampleur de cette « soupe plastique » et tentent de trouver les moyens à mettre en oeuvre pour contrôler cette poubelle flottante.

L'un des coordinateurs de ce projet, Doug Woodring, basé à Hong Kong, confirme que cette grande zone d'ordures du Pacifique est composée de débris en plastique mais aussi de filets de pêche synthétiques : "Nous avons trouvé ce qu'ils appellent des ‘filets fantômes' qui posent des problèmes à l'industrie des transports maritimes et qui continuent de tuer la vie marine au fur et à mesure de leur progression", explique le scientifique.

Des tortues marines se feraient des abris entre deux eaux et ingèrent du plastique. M. Woodring confirme en expliquant : "quand une baleine a échoué en Californie, il y a six mois, et que l'on a ouvert ses entrailles, 400 kilos de plastique et de filets ont été découverts".

Doug Woodring souligne que le "Grand vortex de plastique" du Pacifique est un problème international et que la Communauté internationale a la responsabilité d'agir. Il s'est déclaré impressionné par la réaction des Australiens : "C'est très océan-centrique ici. Il y a tellement de gens qui vivent sur les côtes et qui apprécient l'Océan".

Le Projet Kaisei tente maintenant de sensibiliser les grandes multinationales au problème. Selon Doug Woodring, elles commenceraient à écouter. (Propos recueillis par Campbell Cooney, reporter itinérant de Radio Australie dans le Pacifique).

Une moyenne de 334 000 déchets par km²

- Ndlr- Le centre du Grand vortex du Pacifique Nord est situé entre le Nord des Etats-Unis et le Japon. Il s'agit d'une zone relativement calme de l'Océan Pacifique, vers laquelle le mouvement de rotation du vortex amène les déchets flottants.

Étant donné que cette masse de déchets est translucide et se situe juste sous la surface de l'eau, elle n'est pas détectable sur les photographies prises par des satellites. Elle est seulement visible du pont des bateaux. On a rapporté une concentration de 334 000 déchets par km² (variant de 32 000 à 1 million de pièces par km²). Ce vortex a son pendant dans l'Atlantique Nord.

Source : tahitipresse

Info sélectionnée par Jacques

Pour en savoir plus sur la situation planétaire