Une hausse de 4 degrés de la température aurait des conséquences dramatiques pour la planète - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/11/2009 à 22h15 par Michel95.


UNE HAUSSE DE 4 DEGRÉS DE LA TEMPÉRATURE AURAIT DES CONSÉQUENCES DRAMATIQUES POUR LA PLANÈTE

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Une hausse de 4 degrés de la température aurait des conséquences dramatiques pour la planète

Information recueillie par Michel95

Le gouvernement britannique vient de présenter une carte illustrant les conséquences planétaires si nous devions échouer à maintenir le changement climatique en deçà de 2 degrés celsius.

Le document montre quelques unes des conséquences possibles sur l'activité humaine.

Il souligne les terribles effets sur l'accès à l'eau, le rendement agricole, les températures extrêmes, la sécheresse, les risques de feux de forêts et la montée du niveau de la mer.

En Europe, nous subirions les effets de la raréfaction de l'eau potable et en même temps de la hausse du niveau de la mer.

Nous subirions également des périodes de sécheresse, des feux de forêts, des vagues de chaleur et des orages.

Ces phénomènes seraient toujours plus fréquents et plus intenses.

A 30 jours des négociations sur le climat à Copenhague, les ministres britanniques déploient tous les efforts nécessaires afin de parvenir à un accord le plus ambitieux possible qui permettrait d'éviter ces conséquences désastreuses.

Lancée au musée des sciences de Londres par David Miliband, ministre des Affaires étrangères, Ed Miliband, ministre de l'Energie et du climat, et le Professeur John Beddington, la carte met en évidence les principales conséquences d'une hausse de la température de 4 degrés Celsius par rapport à la moyenne de l'ère pré-industrielle.

David Miliband a déclaré « Nous ne pouvons pas vivre dans un monde dont la température moyenne aurait augmenté de 4 degrés.

Cette carte illustre clairement l'ampleur du défi à relever – le changement climatique est un problème mondial qui appelle une solution à l'échelle mondiale et cette solution est à notre portée.

Mais pour s'attaquer au problème du changement climatique, nous tous – ministres des affaires étrangères, de l'environnement, du trésor, de la défense et autres agences gouvernementales et de la société civile devons travailler ensemble pour maintenir la hausse de la température moyenne mondiale en deçà de 2 degrés.

C'est la seule façon pour réduire les immenses risques sécuritaires qui seraient induits par une hausse de 4 degrés. »

La simulation démontre qu'une hausse moyenne de la température de 4 degrés ne serait pas uniforme.

Les terres se réchaufferaient plus que les océans et les lattitudes élevées subiraient également des hausses plus importantes.

La température serait en moyenne de 5,5 degrés supérieure aux niveaux de l'ère pré-industrielle.

On prévoit que les rendements agricoles baisseront dans toutes les régions de production.

Avec 4 degrés de plus, la moitié des glaciers de l'Himalaya auront grandement fondu d'ici à 2050, privant ainsi 23% de la population chinoise de la source essentielle de l'eau provenant de la fonte des glaces en saison sèche.

Ed Miliband, ministre de l'Energie et du Changement climatique a déclaré « Cette carte montre que les enjeux des négociations de Copenhague en décembre sont immenses.

Les scientifiques du Royaume-Uni qui ont travaillé à son élaboration ont contribué à illustrer les effets catastrophiques qui ne manqueraient pas de découler d'un échec à limiter la hausse de la température mondiale à 2 degrés.

A moins de 50 jours de la fin des négociations, le Royaume-Uni déploie tous les efforts nécessaires pour convaincre le monde de relever ses ambitions afin de parvenir à un accord qui nous protègera d'un monde où la température augmenterait de 4 degrés ».

Vicky Pope, chef du service de Conseil sur le changement climatique au Met Office a déclaré: « Si les émissions se poursuivent au rythme actuel, la température moyenne sur terre pourrait augmenter de 4 degrés celcisus d'ici à la fin du siècle voire beaucoup plus tôt.

La science nous dit que cela aurait des conséquences graves sur tous les pays de la planète, c'est pourquoi nous devons agir sans attendre pour réduire nos émissions et ainsi tenter d'éviter les risques de pénuries d'eau et de nourriture« .

 

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

........

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........