Une expo, un forum, des réfugiés - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/11/2011 à 00h28 par Kannie.


UNE EXPO, UN FORUM, DES RÉFUGIÉS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Une expo, un forum, des réfugiés

 

Ce samedi, le forum « Changements climatiques et migrations humaines » se tient à Reims Management School, dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale. Depuis un mois et jusqu'au 16 décembre, une exposition du Collectif Argos sur la question est visible à Reims.

Hélène David est photographe. Son travail est visible dans l'exposition du Collectif Argos sur les Réfugiés climatiques, présentée à Reims, en particulier les photos des Halligen, en Allemagne, et du village de Shishmaref, en Alaska.

Les îles Halligen ne sont pas tout à fait des îles, ou alors « artificielles » (il n'y a pas de traduction fidèle en français), situées en mer du Nord, entre Allemagne et Danemark. « Il s'agit de sites qui ont résulté des sédiments charriés par les marées », explique Hélène David.

 


 

Des bancs de tourbe, de sable et de glaise formés au fil des siècles. Un raz-de-marée, « la grande noyade », au XIVe siècle, en a détruit l'essentiel et il ne reste plus que dix « îles » aujourd'hui sur l'archipel, où vivent un peu plus de 300 personnes.

« Les populations qui vivent là-bas entretiennent ces îles pour protéger le littoral continental, avec des digues, fabriquées à l'allemande, pierre par pierre, poursuit la photographe.

 


 

Un phénomène particulier, les Landuntern, survient aux équinoxes. Il fait monter les eaux de plus de sept mètres. Les maisons sont alors isolées les unes des autres sur place. Depuis des siècles, les habitants vivent avec ça. Ils ont un rapport incroyable à ces phénomènes. »

 


 
Un petit autorail, le Löre, relie Langeness, dans les Halligen, au continent.
 

Le problème aujourd'hui, c'est évidemment le réchauffement global et la montée des eaux. « Les Halligen sont vraiment en sursis et c'est dommageable pour ses habitants, mais aussi pour le littoral allemand parce qu'il est protégé par ces îlots. »

Autre exemple, celui de Shishmaref, en Alaska, au Nord du détroit de Béring. Ici, le problème, c'est la fonte des glaciers.

Hélène David : « Shishmaref est un village d'Inuits, (inuits-Inupiaks), construit sur une île. La banquise fond, et les habitants savent qu'ils devront partir.

Shishmaref a plaidé son cas auprès du Congrès américain pour pouvoir installer le village juste en face de l'île, sur les terres vierges de Tin Creek, sur le continent, afin d'éviter de déménager dans la ville voisine de Nome, où ils perdraient leur identité. Tin Creek est sur le même territoire de chasse et de pêche que Shishmaref, c'est leur terre ancestrale. »

Enfin Tuvalu, l'île du Pacifique. « Là, le président a médiatisé ce qui se passe sur cet archipel. Dans quelques années, il sera totalement submergé. Les habitants de Tuvalu ont besoin de convaincre une ou plusieurs nations qui accepterait de les accueillir. Ce qui pose aussi la question du statut du réfugié climatique, qui n'existe pas encore... »

 
Le projet Réfugiés climatiques du Collectif Argos

Le Collectif Argos, des journalistes et des photographes, s'est lancé dans le projet Réfugiés climatiques en 2004. Le projet a été conclu quatre ans plus tard. Neuf destinations, visitées deux fois, pour aller à la rencontre de populations déjà concernées par les incidences des changements climatiques. Shishmaref, en Alaska, les Halligen, en Allemagne, le Népal, la Chine, les Maldives, le Bangladesh, le Tchad, Tuvalu et la Nouvelle-Orléans.

En plus de l'exposition, Réfugiés climatiques c'est aussi un livre du Collectif Argos (préfaces de Hubert Reeves et Jean Jouzel).

 

Un article de Tony Verbicaor, des clichés de Hélène David, publiés par lhebdoduvendredi.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Tony Verbicaor

Source : www.lhebdoduvendredi.com