Une exoplanète « habitable »? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/05/2011 à 19h45 par Mich.


UNE EXOPLANÈTE « HABITABLE »?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Une exoplanète « habitable »?

 

Une planète tournant autour de l'étoile Gliese 581 pourrait s'avérer « habitable » avec un climat propice à la présence d'eau liquide et à la vie, selon une étude publiée par des chercheurs du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), en France.

Il s'agirait de la première planète possédant ces caractéristiques en dehors de notre système solaire, affirment les scientifiques.

L'étoile Gliese 581, une naine rouge, est située à 20 années-lumière (9500 milliards de km) de notre système solaire, ce qui en fait l'une de nos plus proches voisines.

La planète, baptisée Gliese 581d, détectée en 2007, reçoit trois fois moins d'énergie de son étoile que la Terre en reçoit du Soleil, mais elle pourrait bénéficier d'un effet de serre lui offrant un climat chaud.

Cette planète, sept fois plus massive que la Terre, avait initialement été jugée trop froide pour être considérée comme ayant des températures compatibles avec la présence d'eau liquide à sa surface.

Entre autres, elle présenterait toujours la même face à son étoile.

Toutefois, les scientifiques se sont servis d'une nouvelle modélisation par ordinateur permettant de tester une variété de climats possibles à la surface de la planète.

Dans le cas où l'exoplanète aurait une atmosphère dense en dioxyde de carbone (CO2), un scénario jugé très probable par les chercheurs, elle pourrait éviter la condensation de l'atmosphère et de la glace d'eau du côté nuit ou aux pôles.

Moins chaud que la lumière de notre Soleil, le rayonnement rouge de l'étoile Gliese 581 pourrait pénétrer plus profondément dans l'atmosphère de la planète et la chauffer, y compris du côté nuit.

Son climat peut facilement être chaud au point de permettre la formation d'océans, de nuages et de pluie, précise le CNRS dans un communiqué.

Néanmoins, une sonde comme Voyager 1, la sonde la plus lointaine envoyée par l'homme, mettrait plus de 300 000 ans avant de l'atteindre.

Cependant, cette proximité relative pourra permettre aux télescopes de demain de détecter directement l'atmosphère de Gliese 581d, souligne le CNRS.

Le saviez-vous ?

Depuis 1995, environ 420 exoplanètes ont été découvertes autour d'étoiles, mais elles sont habituellement beaucoup plus grandes que la Terre et situées en des endroits où la vie est impossible.

Les travaux paraissent dans The Astrophysical Journal Letters.

 

Un article de Radio-Canada.ca

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Radio-Canada.ca

Source : www.radio-canada.ca