Une étude affirme que les nanoparticules endommagent l'ADN au-delà de la barrière cellulaire - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/11/2009 à 19h58 par Michel WALTER.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Une étude affirme que les nanoparticules endommagent l'ADN au-delà de la barrière cellulaire

Information transmise par Michel

PARIS - Les nanoparticules utilisées en médecine endommagent à distance l'ADN de cellules humaines, par delà une barrière du type de celles protègeant de nombreux organes, selon une étude qui relance le débat sur les risques des nanotechnologies.

Une équipe de chercheurs de plusieurs instituts de recherche britanniques, qui publie ses travaux jeudi dans la revue spécialisée Nature Nanotechnology, a testé l'effet à distance sur des tissus conjonctifs humains de nanoparticules de cobalt-chrome, qui servent notamment dans la fabrication de têtes de fémur pour les hanches artificielles.

Pour lire la suite, cliquer sur Lien utile

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel WALTER
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr