Une étoile filante photographiée depuis la station spatiale - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/08/2011 à 11h49 par Mich.


UNE ÉTOILE FILANTE PHOTOGRAPHIÉE DEPUIS LA STATION SPATIALE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Une étoile filante photographiée depuis la station spatiale

Le météore photographié depuis la station spatiale avec un appareil photo numérique. La lueur verte plus loin est due à des molécules de la haute atmosphère qui capturent la lumière du Soleil pendant la journée et la réémette la nuit venue. Crédit : NASA/Ron Garan

 

Une image assez originale vient de nous parvenir de la station spatiale : une étoile filante vue de côté. Il s'agit d'un angle très rare puisque l'on observe normalement le phénomène depuis la surface de la Terre. La photo a été prise par l'astronaute Ron Garan le 13 août 2011, alors que la station spatiale se trouvait au-dessus de la Chine.

Malgré leur nom, les étoiles filantes ne sont pas du tout des étoiles. Il s'agit en fait de petits corps appelés météoroïdes qui parcourent tranquillement le milieu interplanétaire avant d'être attirés par la gravité de la Terre.

Lorsqu'ils finissent par tomber sur notre planète, la friction de l'atmosphère terrestre les freine, les réchauffe fortement et finit par les embraser. Du fait de la vitesse élevée du corps, l'événement s'accompagne d'une trainée lumineuse bien visible dans le ciel nocturne, que l'on appelle un météore.

Dans ce cas précis, le météoroïde était probablement un débris de la comète Swift-Tuttle et faisait donc partie de la pluie annuelle des Perséides.

 

Un article de Olivier Esslinger, publié par astronomes.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Olivier Esslinger

Source : www.astronomes.com