Une dette peut en cacher une autre ! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 22/07/2011 à 23h12 par Kannie.


UNE DETTE PEUT EN CACHER UNE AUTRE !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Une dette peut en cacher une autre !

 

La dette, une bête invincible

La dette se nourrit de chaque plan d'aide, de chaque nouvel emprunt pour grandir, s'épanouir et ronger les espoirs d'un véritable changement.

La Grèce a menti, Goldman Sachs a falsifié les documents qui lui ont permis d'entrer en Zone euro.

Le pays était déjà en difficulté en 2001. Il n'est ni compétitif, ni armé pour le devenir. Une dette est une dette. Et on ne parvient pas à éliminer une dette en empruntant encore plus. C'est juste du bon sens.

Un plan voué à l'échec

On parle beaucoup des 158 milliards d'euros débloqués pour ce plan d'aide. Les deux tiers seront financés par le FMI et l'Europe, donc par des pays déjà endettés. L'autre tiers par le secteur privé. Et 15 milliards d'euros à la charge de la France : à votre charge.

Comme en 2001, pour leur entrée en Zone euro, les Grecs ont encore fait avaler une couleuvre à la Zone euro. Ils ont promis de faire des économies.

A feu et à sang

Le plan d'austérité aura bien du mal à s'imposer, les rues sont prises d'assaut et les citoyens ne veulent plus payer pour les erreurs du passé.

Encore une fois, le bon sens nous dit que tant que la Grèce ne sera pas mieux structurée, toutes les aides du monde n'y feront rien. Tant que vous dépensez plus que vous ne gagnez, la suite est écrite et limpide.

Grèce-Etats-Unis, même combat

J'exagère un peu. La Grèce n'en est pas encore au point des Etats-Unis. La Grèce ment, la Zone Euro ment mais moins que les Etats-Unis.

Le parlement va relever le plafond de la dette pour la 94e fois.

Imaginez demander 94 fois à votre banquier de relever votre découvert... et vous aurez une idée de l'absurdité de la situation.

Mieux, on évoque même la possibilité de retirer le plafond de la dette.

No limit !

L'économie dans le rouge ! Ce matin, l'euro caracole vers 1,44$ pour saluer le plan d'aide.

On oublie de fait les indices PMI des services et manufacturier désastreux, l'indice de confiance du consommateur européen en repli de 11 points. Depuis août 2010, le niveau n'a pas été pire.

La focalisation sur la dette devient d'elle-même inquiétante pour la pérennité et la visibilité sur les marchés, illustrant l'émotivité des intervenants. On oublie que l'économie montre de vrais signes de faiblesse de plus en plus inquiétants.

Aux USA, des rumeurs courent sur de nouvelles mesures de soutien à l'économie, une sorte de QE3 caché, alors que les statistiques continuent de décevoir. Hier, les déclarations hebdomadaires au chômage ont augmenté et les ventes de logements anciens ont chuté.
 

Un article de Philippe Béchade, publié par L'Edito Matières Premières

 
Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes. Elle est APOLITIQUE !
 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

 





Auteur : Philippe Béchade

Source : edito-matieres-premieres.fr