Une demi-douzaine de toxines insecticides dans un maïs OGM - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/11/2010 à 02h53 par Mich.


UNE DEMI-DOUZAINE DE TOXINES INSECTICIDES DANS UN MAÏS OGM

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Une demi-douzaine de toxines insecticides dans un maïs OGM

Le marché alimentaire va bientôt être inondé de produits OGM dont les risques pour la santé n'ont jamais été évalués.

Munich-Parme – l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a rendu un avis favorable à l'autorisation d'un maïs OGM qui comporte huit gènes insérés.

Ce maïs, le « Smart Stax », sera autorisé au sein de l'Union Européenne pour l'alimentation humaine et animale. Il produit six protéines insecticides Bt et est tolérant à deux herbicides.Monsanto et Dow Agrosciences développent ces plantes, issus de croisements entre plusieurs plantes OGM.

Les plantes produites de cette façon sont appelés des plantes à gènes insérés ou empilés. Le maïs Smart Stax est déjà autorisé à la culture aux Etats-Unis et au Canada.

L'EFSA n'a demandé aucun test pour vérifier l'innocuité sur la santé d'une plante comportant une telle combinaison génétique. L'EFSA se repose essentiellement sur les précédentes expérimentations menées sur les différents événements OGM entrant dans la composition du Smart Stax, lesquels ont subi des tests qui ont été individuellement approuvés seulement.

Test Biotech estime que la position de l'EFSA est inacceptable : il est connu que les protéines insecticides Bt peuvent montrer des signes de toxicité largement supérieurs lorsqu'elles sont combinées à d'autres protéines insecticides ou lorsqu'elles entrent en contact avec d'autres facteurs.

Christophe Then de Test Biotech nous avertit du fait que « de plus en plus de plantes qui possèdent plusieurs gènes empilés sont cultivés.

L' EFSA est généralement favorable à l' autorisation de mise sur le marché de ces plantes à plusieurs gènes empilées, sans réellement enquêter sur leurs éventuels effets sur la santé.

Le marché européen réglementé est sur le point d'être inondé par des plantes OGM dont les risques sanitaires n'ont jamais été évalués. »

Test Biotech estime que des recherches approfondies devraient être menées sur les risques sanitaires de ces plantes à plusieurs gènes empilés, car on ne peut prévoir les effets de plusieurs gènes empilés dans la même plante simplement en évaluant chacune de ces composantes individuellement.

En plus des six protéines insecticides produites par le Smart Stax, les résidus des deux herbicides qui sont tolérés par la plante OGM, doivent être pris en compte. Cependant, l'EFSA n'a pas réclamé de tests sanitaires spécifiques et s'est contenté d'un essai sur des poulets de batterie durant 42 jours, testant uniquement la qualité nutritionnelle du Smart Stax.

Test Biotech recommande vivement à la Commission Européenne et aux Etats membres de l'UE de rejeter l'avis de l'EFSA et d'exiger un système d' évaluation des risques plus exigeant.

Une récente déclaration du comité OGM de l'EFSA montre bien à quel point les avis rendus par l'EFSA manquent de crédibilité et de rigueur scientifique : un rapport de Test Biotech d'Avril 2010 décrit d'importantes déficiences dans l'évaluation des risques sanitaires du maïs 1507.

La commission européenne avait demandé à l'EFSA de revoir les arguments fournis par Test Biotech. Dans une récente déclaration, l'EFSA défend ardemment ses anciennes positions mais est incapable d'opposer un quelconque argument concernant les points les plus épineux, comme les effets indésirables observés sur des organismes tests. Le maïs 1507 est l'une des plantes utilisées dans la production du Smart Stax.

Deviens lanceur d'alertes

Dossier géant sur les OGM





Auteur : Forel OGM