Une compagnie touristique méprisante pour les droits des Bushmen - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/09/2010 à 19h09 par Jacques.


UNE COMPAGNIE TOURISTIQUE MÉPRISANTE POUR LES DROITS DES BUSHMEN

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

Le tour opérateur controversé Wilderness Safaris qui a implanté un luxueux lodge touristique sur le territoire des Bushmen du Kalahari a gagné le 'World Savers Award', un prix récompensant les meilleures initiatives des entreprises touristiques dans les domaines de la responsabilité environnementale et sociale.

Wilderness Safaris a ouvert le lodge 'Kalahari Plains Camp' au coeur de la Réserve du Kalahari central en 2009 sans avoir consulté les Bushmen dont c'est le territoire ancestral.

La station touristique met une piscine à la disposition de sa clientèle alors que les Bushmen qui vivent à proximité n'ont pas l'autorisation d'accéder à l'unique puits dont ils dépendent pour s'approvisionner en eau.

En réponse aux accusations de Survival, la compagnie Wilderness Safaris a déclaré qu'elle ne pouvait fournir d'eau aux Bushmen de la réserve arguant 'qu'elle n'était pas un service de distribution d'eau et que son modèle économique n'était pas assez robuste pour porter cette responsabilité'.

La compagnie a cependant récemment installé au Zimbabwe des éoliennes de pompage d'eau destinées à la faune sauvage 'se réjouissant de voir les animaux étancher leur soif avec cette nouvelle eau'.

Le gouvernement botswanais a interdit aux Bushmen d'accéder à un puits qu'il a démantelé puis scellé lorsqu'il les a expulsés de la réserve en 2002.

Avec le soutien de Survival, les Bushmen ont gagné un procès devant la Haute Cour qui a confirmé leur droit de vivre dans la réserve.

Cependant, le gouvernement refuse de rouvrir leur puits, les forçant à parcourir de longues distances pour s'approvisionner en eau en dehors de la réserve.

Le neveu du président botswanais ainsi que son avocat personnel siègent tous deux au conseil d'administration de Wilderness Safaris.

Wilderness Safaris a remporté le prix 'World Savers Award' dans la catégorie santé. Il lui sera attribué en octobre au Congrès des 'Sauveurs du Monde' du Condé Nast Traveler à Singapour.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : 'Il ne devrait plus être permis aux compagnies touristiques de mépriser les droits des peuples indigènes sur les territoires desquels elles implantent leurs hôtels et leurs lodges.

Elles ne peuvent se décharger de leur responsabilité en la rejetant sur le gouvernement : ce type d'argument a été utilisé durant des décennies pour justifier la dépossession des peuples indigènes.

Le tourisme n'a pas sa place dans des lieux tels que la réserve du Kalahari alors que les Bushmen en sont expulsés'.

Pour en savoir plus sur la situation planétaire
.
.





Auteur : Rédaction notre-planete.info

Source : www.notre-planete.info

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Bushmen