Une centaine de baleines échouées sur une plage de Nouvelle Zélande - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/02/2011 à 21h20 par Tanka.


UNE CENTAINE DE BALEINES ÉCHOUÉES SUR UNE PLAGE DE NOUVELLE ZÉLANDE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Une centaine de baleines échouées sur une plage de Nouvelle Zélande

 
Une centaine de baleines pilotes ont été retrouvées échouées sur une plage isolée de l'île du Sud de Nouvelle Zélande. Si nombre d'entre elles étaient déjà mortes lorsqu'elles ont été découvertes, les autres ont dû être euthanasiées.

Ce sont des promeneurs qui ont découvert dimanche 107 baleines échouées sur une plage de Stewart Island, sur l'île du sud de Nouvelle Zélande, a indiqué le ministère de la Protection de l'environnement. Si nombre d'entre elles étaient déjà mortes, 48 autres ont été achevées par les services vétérinaires qui ont jugé inenvisageable leur remise à la mer. "Nous avons vite compris qu'il faudrait au moins de 10 à 12 heures avant de pouvoir essayer de les remettre à la mer, mais qu'à cause du soleil et de la chaleur, beaucoup mourraient avant", a en effet expliqué un porte parole du ministère, dont les propos sont rapportés par le site du Point.

De tels échouages de cétacés sont malheureusement fréquents en Nouvelle Zélande. En septembre dernier déjà, près de 80 baleines pilotes, l'espèce la plus présente dans les eaux du pays, avaient été retrouvées mortes sur une plage. Si ce phénomène est encore inexpliqué, une hypothèse avance que le sonar des cétacés se brouillerait en eau peu profonde. La possibilité qu'un groupe puisse suivre l'un de leur congénère malade, et rejoigne ainsi la côte, est également évoquée.

 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!
 





Auteur : maxisciences.com

Source : www.maxisciences.com