Une banane OGM dopée à la vitamine A testée sur l'homme - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/06/2014 à 22h35 par Jacky.


UNE BANANE OGM DOPÉE À LA VITAMINE A TESTÉE SUR L'HOMME

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Une banane OGM dopée à la vitamine A testée sur l'homme

 

Les premiers essais cliniques de ce fruit OGM ont été autorisés aux États-Unis. Le projet, soutenu par Bill Gates, vise à commercialiser l'aliment en Afrique à l'horizon 2020 pour lutter contre la mortalité infantile.

Les chercheurs la surnomment la «super banane». Pas certain que les militants anti-OGM soient du même avis. Derrière ce nom se cache une banane génétiquement modifiée. Développée depuis neuf ans, elle se veut un aliment cultivable en Afrique et riche en vitamine A, dont la carence est à l'origine de graves maladies. Pour la première fois, ce fruit OGM va être testé sur des êtres humains.

Le projet est né en 2005 avec une équipe de scientifiques australiens de la Queensland University of Technology. Pour lutter contre les problèmes de santé engendrés pas les carences en vitamine A, ils se sont concentrés sur l'un des aliments les plus répandus dans la région des Grands Lacs d'Afrique : la banane. Un aliment très pauvre en revanche en vitamine A et fer. Les chercheurs se sont donc attelés à développer des bananes génétiquement modifiées, à forte teneur en vitamine A grâce à leur concentration en béta et alpha-carotènes supérieure aux bananes africaines.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Blandine Le Cain, publié par sante.lefigaro.fr et relayé par SOS-planete

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle Newsletter bimestrielle gratuite

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT !
Merci de contribuer au financement participatif

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : Blandine Le Cain

Source : sante.lefigaro.fr