Un verre de lait aux pesticides et OGM c'est bien, mais deux c'est mieux - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/02/2010 à 10h48 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Un verre de lait aux pesticides et OGM c'est bien, mais deux c'est mieux

Information recueillie par Michel95

Connaissez-vous vraiment ce que vous mangez?

L'industrialisation de l'agriculture affecte la qualité de ce que nous mangeons.

Par exemple, les aliments se retrouvent débalancés en oméga 3 et la pasteurisation détruit les probiotiques et les enzymes présents naturellement dans le lait.

Auparavant, les vaches laitières ruminaient dans les pâturages de la campagne, ce qui nous assurait un bon taux d'oméga 3 dans le lait.

Maintenant, la plupart des vaches passent leurs vies à l'intérieur à manger, entres autres, de la moulée vitaminée et du maïs OGM.

Il est clair que lorsque les vaches prenaient du soleil, elles absorbaient de la vitamine D naturellement.

Au nom de la productivité, la qualité du lait se retrouve détériorée et débalancée, les vaches vivent beaucoup moins vieilles qu'avant et meurent même avec la cirrhose du foie.

Les OGM (organismes génétiquement modifiés) peuplent maintenant nos campagnes.

Pour soutenir ces OGM, des herbicides extrêmement nocifs sont épandus sur les terres contaminant ainsi le sol, les cours d'eau et les nappes phréatiques.

Il est scientifiquement prouvé que ces pesticides peuvent être des perturbateurs endocriniens et qu'une infime goutte peut affecter la division cellulaire, ce qui pourrait être le point de départ de plusieurs cancers.

Santé Canada approuve les produits en se basant sur les données fournies par les entreprises qui fabriquent ces derniers.

Plusieurs scientifiques s'entendent pour classifier les pesticides comme extrêmement nocifs tant pour la santé que pour l'environnement.

Pour ce qui est du maïs OGM, encore une fois Santé Canada se fient aux données fournies par les compagnies qui les commercialisent.

Par contre, des études indépendantes démontrent plusieurs résultats inquiétants.

Tant que Santé Canada approuve des produits en se fiant aux données des compagnies, la population se retrouve a être des cobayes.

Les semences OGM, dont les cultivateurs ne sont même pas les propriétaires, minent la biodiversité.

Les champs sont aspergés de pesticides dont l'innocuité n'est pas démontrée et des études indépendantes démontrent qu'il y a des effets néfastes sur la santé dans l'ingestion d'OGM.

Pour ces raisons, je refuse de nourrir mes enfants avec des produits laitiers dont les vaches sont nourries aux OGM et je préfère encourager l'agriculture biologique.

Il est vraiment possible de nous nourrir dans le respect de la terre afin d'assurer sa pérennité.

Il serait souhaitable que les tests sur les nouveaux produits tels pesticides, médicaments et autres soient effectués par une entité indépendante qui oeuvre à la protection du public et je souhaite l'étiquetage obligatoire et non volontaire des OGM pour bientôt.

Redonnons le pâturage aux vaches!

Source : Geneviève Beauvais /
Saint-François-Xavier-de-Brompton - Cyberpresse.ca

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr