Un tramway affrété pour évacuer des Roms, cela rappelle de tristes souvenirs ! - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/09/2011 à 16h05 par Mich.


UN TRAMWAY AFFRÉTÉ POUR ÉVACUER DES ROMS, CELA RAPPELLE DE TRISTES SOUVENIRS !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Un tramway affrété pour évacuer des Roms, cela rappelle de tristes souvenirs !

 

Un cadre local de la RATP aurait pris la décision d'affréter mercredi une rame de tramway de la ligne T1 francilien en Seine-Saint-Denis pour la mettre à la disposition de la police afin d'évacuer un camp de Roms à Saint Denis, selon une information de France Bleu relayée par France Info.

Une centaine de personnes est montée dans cette rame en direction de la gare de RER de Noisy le Sec, sous escorte policière. Une action qui a été très mal acceptée en interne à la Régie des transports, d'autant que des enfants, auraient été séparés de leurs parents, d'après les déclarations d'un membre de Médecin du monde rapportées par France Info, d'autant plus que la plupart de ces enfants ne parlent pas français.

On comprend l'émoi que cette histoire a déclenché à la RATP, car elle rappelle de bien tristes souvenirs et évoque les heures sombres de la Seconde guerre mondiale.

La RATP nie toute responsabilité

D'ailleurs le délégué central de Sud RATP, Philippe Touzet, interrogé par France Info, a rappelé que la gare de Bobigny, qui abrite aujourd'hui un mémorial, a été le théâtre de la déportation vers les camps de la mort de 22.000 Juifs du camp de Drancy durant la Seconde guerre.

Il s'insurge contre la participation de la Régie des transports à ce genre d'opérations, expliquant que ce n'est pas à elle de travailller pour la police. Celle-ci doit s'organiser autrement. Sud RATP a interpellé Pierre Mongin, le PDG de l'entreprise, en lui demandant de joindre le préfet de Seine-Saint-Denis afin que dorénavant soit organisé différemment l'évacuation de camps de Roms.

La direction de la RATP a nié toute responsabilité, en affirmant que toute cette opération a été organisé localement, d'une manière très informelle, entre ce cadre local du dépot du tram et la police. La préfecture n'a notifié aucune réquisition. Cependant elle n'a pas condamné clairement cette initiative malheureuse.

 

 

Réaction en chaîne

Claude Guéant ministre de l'Intérieur, de l'Outre-Mer, des Collectivités territoriales et de l'Immigration qui était ce matin l'invité politique de France Info a déclaré : "Je ne suis pas au courant de ces événements. Ce qui compte, c'est de savoir ce que l'on fait à l'égard de ce qui est illégal".

Note de la rédaction

"Il n'y a pas eu de réquisition par le préfet, a confirmé la préfecture au Parisien. Il a fallu gérer un trouble à l'ordre public comme lorsque l'on prend en charge des supporteurs turbulents."

 

Un article de France info/Le Figaro, publié par lepost.fr

 

Voir la vidéo

 

La patronne d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Cécile Duflot, a exprimé aujourd'hui sa "profonde révolte" après l'utilisation de moyens de la RATP pour évacuer des dizaines de Roms d'un campement à Saint-Denis.

(...)


Lire l'article de l'AFP

 

Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes. Elle est APOLITIQUE !

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : France info, Le Figaro

Source : www.lepost.fr

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Roms - 
  • tramway