Un train chargé de déchets radioactifs va quitter la France pour la Belgique - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/11/2010 à 15h06 par Mich.


UN TRAIN CHARGÉ DE DÉCHETS RADIOACTIFS VA QUITTER LA FRANCE POUR LA BELGIQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Un train chargé de déchets radioactifs va quitter la France pour la Belgique

Titre original : Un train chargé de déchets radioactifs va quitter la France à destination de la Belgique dans la nuit de mercredi à jeudi...

Greenpeace est déjà dans les starting-blocks : le train de déchets nucléaires qui devrait quitter la France mercredi soir ne sera pas bloqué, mais sont trajet sera marqué par des actions de protestation.

"Ce train sera chargé de déchets produits par les centrales nucléaires belges qui ont été retraités dans l'usine de La Hague (ouest de la France)", a déclaré un porte-parole de Greenpeace Belgique, Eloi Glorieux. "Selon nos informations, le convoi devrait quitter Valognes, près de La Hague, dans la nuit de mercredi à jeudi, et arriver jeudi soir à Dessel-Mol (nord de la Belgique)", a-t-il encore indiqué.

Un convoi plus tranquille que la dernière fois

Début novembre, un convoi de déchets radioactifs d'origine allemande retraités en France est arrivé dans le nord de l'Allemagne après quatre jours d'escarmouches avec des militants antinucléaires. Cette fois, le transport ne devrait pas connaître les mêmes aléas.

"Nous n'allons pas nous opposer au rapatriement de ces déchets en Belgique, puisqu'il est logique que chaque pays s'occupe de ses propres déchets", explique Eloi Glorieux.

Des militants de Greenpeace devraient manifester à Mol jeudi en fin d'après-midi, a-t-il précisé.

"Il s'agit de déchets compactés moyennement actifs mais dont la durée de vie est très longue", ajouté le responsable de Greenpeace. Des chercheurs testent actuellement les propriétés de l'argile composant le sous-sol de Mol pour stocker à grande profondeur (220 mètres) des déchets radioactifs pour des milliers d'années.

"Pour nous, le vrai problème, c'est la production de ces déchets", a ajouté M. Glorieux.

Neuf transports prévus entre 2010 et 2013

L'Organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies (Ondraf) a annoncé la semaine dernière que les préparatifs étaient en cours en vue d'un "deuxième transport de déchets nucléaire", mais sans en préciser la date.

Un premier transport s'était déroulé en juin. "Le retour de déchets compactés s'inscrit dans le cadre des contrats de retraitement conclus entre Synatom (la société belge qui gère les déchets nucléaires) et le groupe nucléaire public français Areva", souligne l'Ondraf.

Au total, neuf transports seront nécessaires entre 2010 et 2013, selon l'Ondraf.

Lien utile corrompu

Deviens lanceur d'alertes

SOS-planete, le site géant qui déchire!