Un tiers des aliments consommés par les Brésiliens est contaminé par les agrotoxiques - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 22/06/2013 à 21h06 par Zomeland.


UN TIERS DES ALIMENTS CONSOMMÉS PAR LES BRÉSILIENS EST CONTAMINÉ PAR LES AGROTOXIQUES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Un tiers des aliments consommés par les Brésiliens est contaminé par les agrotoxiques

 
Depuis 2010 le Brésil occupe la première place dans le classement de consommation d'agrotoxiques dans le monde. Un tiers des aliments consommés quotidiennement par les brésiliens est contaminé par des agrotoxiques, selon un dossier récemment publié par l'Association brésilienne de santé (Abrasco).

Le document de l'Abrasco met en avant que le marché brésilien d'agrotoxiques a augmenté de 190% pendant les dix dernières années. En 2008, le Brésil a dépassé les États-Unis et est devenu le leader du marché, ce qui représente presque 20% de la consommation mondiale d'agrotoxiques et environ US$7,3 milliards.

Le plus gourmand en agrotoxique : le soja

D'après le dossier de l'association, la culture du soja a été celle qui a utilisé le plus d'agrotoxiques : 40% du volume total d'herbicides, d'insecticides, fongicides et d'acaricides. Ensuite, arrivent le maïs avec 15%, la canne à sucre et le coton avec 10% ; les citriques avec 7% ; le café, le blé et le riz avec 3% chacun. Selon la FAO, en 2008, environ 800.000 hectares de légumes ont été pulvérisés avec 22 fongicides différents.

Des risques pour la santé et recommandations à suivre

Selon Fernando Carneiro, chercheur pour l'Abrasco, la consommation prolongée d'aliments contaminés par des agrotoxiques pendant une période de vingt ans peut provoquer des maladies comme le cancer, la malformation congénitale, des disturbes endocriniens, neurologiques et mentaux.

Le dossier de l'association propose dix principes et recommandations afin d'éviter et réduire l'utilisation d'agrotoxiques dans les plantations et dans l'alimentation du brésilien et défend la nécessité d'entamer une « révolution alimentaire et écologique ».

Malheureusement, la tendance au Brésil est à la libéralisation de l'utilisation des agrotoxiques : il existe actuellement dans le Congrès national plus de 40 projets de loi dans ce sens.

 

Un article de Brasilidade, publié par reporterre.net et relayé par SOS-planete

 

 

Notre page officielle Facebook - Nos actualités sur votre mobile via Twitter

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

 





Auteur : Brasilidade

Source : www.reporterre.net