Un soupirant aux gènes suspects - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/08/2011 à 14h34 par Tanka.


UN SOUPIRANT AUX GÈNES SUSPECTS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Un soupirant aux gènes suspects

 
Les États-Unis s'apprêtent à autoriser le commerce d'un premier saumon transgénique. Des scientifiques s'inquiètent de ce qui pourrait arriver si ces poissons ne se retrouvaient pas seulement dans nos assiettes, mais aussi dans nos cours d'eau! Surtout qu'une récente étude démontre leur capacité à se reproduire avec des saumons sauvages.

C'est dans un ruisseau artificiel construit dans un laboratoire de l'Université Memorial, à Terre-Neuve, que le chercheur Darek Moreau a mis des saumons transgéniques en compétition avec des saumons sauvages. « S'ils ont été les moins aptes à se reproduire, ils ont tout de même démontré à la fois un intérêt et une certaine capacité à y arriver », explique-t-il.

Ce qui laisse croire, selon lui, que des saumons de ce type s'échappant dans des rivières pourraient transmettre leurs gènes aux saumons sauvages. Or, les gènes des saumons transgéniques ne sont pas les mieux adaptés au milieu naturel.

Cela pourrait donc, à moyen terme, affaiblir l'ensemble des saumons.

Pour éviter un tel scénario, AquaBounty Technologies, l'entreprise souhaitant commercialiser le saumon transgénique AquAdvantage, soutient que des mesures de sécurité très strictes seront prises pour empêcher toute fuite dans la nature. Leurs élevages se situeront tous à l'intérieur des terres, et non en mer ou en bordure de rivières. De plus, seules des femelles stérilisées seront élevées.

Un choix « environnementalement responsable », selon le chercheur.

Christian Roberge, docteur en biologie génétique et évolutive, a participé à des recherches sur l'impact génétique des saumons d'élevage sur les saumons sauvages. Sans appuyer sur le bouton de la panique, le biologiste rappelle que toute invasion de saumons d'élevage, transgéniques ou non, menace la survie des populations naturelles. « En Norvège et au Nouveau-Brunswick, on remarque que les stocks de saumons sauvages ont tendance à diminuer dans les cours d'eau où il y a de l'élevage », fait-il remarquer.

Il félicite lui aussi le choix d'AquaBounty de faire l'élevage de ces poissons transgéniques loin des cours d'eau. Un choix incontournable, quand on sait que chaque année, plus de deux millions de saumons d'élevage s'échappent dans l'Atlantique Nord.

Toutefois, il craint un assouplissement des règles avec le temps, surtout si la production de ce type de saumon se répand. « Si l'on finit par accepter que les éleveurs utilisent ces lignées transgéniques en rivière ou en mer, et qu'ils se mêlent aux saumons sauvages, cela pourrait, dans le pire des scénarios, causer des extinctions à certains endroits. »

 

Un article de Jean-François Venne, publié par Science presse

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Jean-François Venne

Source : www.sciencepresse.qc.ca