Un satellite capable d'entendre les séismes depuis l'espace - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/03/2013 à 14h41 par kannie.


UN SATELLITE CAPABLE D'ENTENDRE LES SÉISMES DEPUIS L'ESPACE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Un satellite capable d'entendre les séismes depuis l'espace

NASA - photo gracieusement transmise de l'ESA

 

Les alertes aux séismes de forte magnitude pourront-elles bientôt être données de l'espace ? C'est une hypothèse crédible depuis que le satellite de recherche GOCE, en orbite à 260 km d'altitude, a pour la première fois enregistré les répliques du séisme de Tohoku ayant provoqué le tsunami qui a déferlé sur les côtes nord-est du Japon le 11 mars 2011, selon une étude de scientifiques de l'Agence spatiale européenne.

Lancé en 2009 afin de mesurer le champ gravitationnel de la Terre, le satellite GOCE a pu ressentir les vibrations produites par le tremblement de terre de Tohoku de magnitude 9 sur l'échelle de Richter. Ceci est d'autant plus surprenant que la haute atmosphère dans laquelle il évolue est extrêmement pauvre en air, ce qui entrave la progression du son.

C'est la première fois qu'un engin spatial est capable d'enregistrer le grondement d'un tremblement de terre. «Nous avions déjà cherché à voir si d'autres satellites avaient perçu ces vibrations mais aucun n'en avait été capable», a expliqué le Dr Rune Floberghagen de l'Agence spatiale européenne à la BBC. Si GOCE en a été capable, souligne le scientifique, c'est qu'il dispose «d'un accéléromètre cent fois plus sensible que les autres satellites».

Cet outil a pu enregistrer le changement de densité de l'air consécutif au grondement de la terre. Pourra t-on un jour compléter les sismographes terrestres par des mesures menées depuis l'espace, à l'instar de celles opérées par GOCE ? Ce serait en tout cas «vraiment chouette», a déclaré Dr Floberghagen, d'autant plus que les accéléromètres pourraient également repérer les entrées d'astéroïdes dans l'atmosphère, comme ceux qui ont frappé l'Oural le 15 février dernier.

 

Un article de newsring.fr, relayé par SOS-planete

 

SOS-planete, c'est environ 5500 visiteurs par jour ! 32 millions depuis la conception en 1999. Pourtant, l'association Terre sacrée qui édite le site repose actuellement sur à peine 95 adhérents et 9 lanceurs passionnés.
N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Apportez votre petite pierre à une évolution compatible avec la Vraie Vie...

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer, à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Newsring

Source : www.newsring.fr