Un réfrigérateur géant pour préserver des variétés de graines du monde entier - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/03/2010 à 23h12 par Phil.


UN RÉFRIGÉRATEUR GÉANT POUR PRÉSERVER DES VARIÉTÉS DE GRAINES DU MONDE ENTIER

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Un réfrigérateur géant pour préserver des variétés de graines du monde entier

Au vu des préoccupations grandissantes concernant la sécurité alimentaire, un groupe international d'experts s'est penché sur la culture et la conservation de collections de cultures importantes dans la chambre forte mondiale de graines du Svalbard (le Svalbard «Doomsday» Global Seed Vault), une banque de graines située en Norvège.

L'objectif des chercheurs est d'éviter toute pénurie de vivres qui pourrait conduire à une réduction de la diversité des cultures et à terme à une rupture de la production alimentaire mondiale.

Financé par la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) et l'institut de recherche de biodiversité internationale, la fondation Global Crop Diversity Trust, basée en Italie, a créé une chambre forte gigantesque sur l'île norvégienne de Spitzberg.

Dans son rapport, la fondation déclare que l'ajout de nouveaux dépôts dans la chambre forte amènera le nombre de variétés de graines conservées à plus de 500 000.

«Atteindre la barre du demi-million nous a apporté des sentiments mitigés, car même si cela signifie que la chambre forte de Svalbard constitue désormais la norme en matière de diversité, nous traversons tout de même une période à laquelle nos systèmes agricoles sont au bord du gouffre», explique le Dr Cari Fowler, directeur exécutif de la fondation.

La chambre forte peut stocker 4,5 millions de graines.

Elle se trouve dans la montagne Plataberget de l'île de Svalbard, ce qui lui confère un avantage car le permafrost de la région permet de bien conserver les dépôts de graines.

L'activité tectonique dans la région est également très faible.

La chambre forte contient des graines du monde entier, dont la tomate rose, une variété allemande rustique et rare transportée aux États-Unis, dans l'état de l'Iowa en 1883 par un immigrant bavarois.

Cet homme était le grand-père de l'un des fondateurs du Seed Savers Exchange, une organisation à but non lucratif qui préserve et partage des espèces de jardin rares. L'organisation, située aux États-Unis, a fourni plus de 400 échantillons de graines à la chambre forte.

.../...

La grande variété de plantes protégées en Norvège, ainsi que celles conservées dans d'autres banques de graines dans le monde, «sont très importantes pour l'adaptation au changement climatique des agriculteurs du monde entier», poursuit le Dr Fowler, ancien professeur à l'université norvégienne de sciences de la vie.

Les dernières études sur les cultures et l'agriculture indiquent que la production de maïs en Afrique, par exemple, pourrait diminuer de 25% ou plus d'ici 2030.

Si c'est le cas, l'Afrique connaîtra une déstabilisation importante, qui pourrait déclencher à son tour une crise alimentaire à l'échelle mondiale. Les experts pensent que les cultivateurs et agriculteurs doivent développer de nouvelles variétés résistantes à la sécheresse et à la chaleur sans plus tarder.

«Si l'agriculture ne s'adapte pas au changement climatique, l'humanité court à sa perte», avertit le Dr Fowler.

«Mais pour aider les agriculteurs à s'adapter, les cultivateurs ont besoin d'accéder à autant de diversité génétique que possible pour préserver la vigueur et la productivité des cultures dans un contexte de fluctuations climatiques.»

De son côté, le Dr Debouck déclare: «Les cultivateurs de plantes se sont déjà mis au travail, et tentent de déterminer si cette variété de haricot sauvage peut être croisée avec des variétés domestiqués et ainsi éviter ce qui constituerait une perturbation inquiétante de la production alimentaire.»

Le Dr Fowler conclut : «Svalbard est une solution de survie, à n'utiliser que si une autre banque de graines perd une partie ou l'intégralité de sa collection, mais nous devons faire notre possible pour éviter ces catastrophes. Les banques de gènes de plantes sont notre première et meilleure ligne de défense ; cependant, un problème aussi banal qu'un dysfonctionnement du réfrigérateur pourrait mener à la destruction d'une collection de graines qui permettrait peut-être d'éviter une crise alimentaire dans 10 ans.»

Source : Notre-Planète Info

Information sélectionnée par Phil'

Pour en savoir plus sur la situation planétaire