Un prêtre philippin primé pour son action en faveur de l'environnement - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/04/2012 à 15h46 par Mich.


UN PRÊTRE PHILIPPIN PRIMÉ POUR SON ACTION EN FAVEUR DE L'ENVIRONNEMENT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Un prêtre philippin primé pour son action en faveur de l'environnement

 

Le P. Edwin Gariguez, secrétaire exécutif de la Conférence des évêques catholiques des Philippines en charge de l'action sociale, s'est vu décerner le prix Goldman dans la catégorie « nations insulaires » pour son action en faveur de l'environnement.

Le prix Goldman pour l'environnement est remis annuellement à des défenseurs de l'environnement répartis en six zones géographiques (Afrique, Asie, Europe, nations insulaires, Amérique du Nord et Amérique centrale et du Sud).

Considérée comme le prix Nobel de l'écologie, cette récompense de 125 000 dollars, (95 000 €) créée en 1990 par le philanthrope californien Richard Goldman et sa femme Rhoda, est la récompense la mieux financièrement dotée offerte aux défenseurs de l'environnement à titre individuel.

« Ne jamais sacrifier les gens et l'environnement aux bénéfices à court terme »

Le P. Gariguez, qui a reçu son prix lundi 16 avril à San Francisco, l'a offert aux indigènes Mangyans de la province de Mindoro (centre) dont le soin pour la Terre, a-t-il expliqué, a inspiré son travail. « Pour eux, la nature est assimilée à un utérus qui nous garde en vie. Cela m'a conduit à comprendre que ce qui est en jeu ici, c'est la survie de la Terre, dont nous sommes simplement une partie. »

Le P. Gariguez s'est notamment fait connaître par ses virulentes critiques de l'exploitation minière sur l'île de Mindoro, essayant d'obliger les entreprises d'extraction à mettre en place des mesures pour préserver l'environnement, protéger les droits des communautés autochtones et assurer une répartition équitable des avantages économiques. Selon lui, la protection des droits des pauvres « devrait avoir préséance sur la cupidité des entreprises ».

« Le véritable développement doit accorder la priorité à la nécessité d'assurer la durabilité écologique plutôt que la rentabilité du marché, a-t-il déclaré. Nous ne devrions jamais sacrifier les gens et l'environnement aux bénéfices à court terme de quelques-uns. »

 

Un article de la-croix.com avec UcaNews

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : la-croix.com avec UcaNews

Source : www.la-croix.com