Un oiseau et du pain bloquent le LHC - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/11/2009 à 16h35 par Michel WALTER.


UN OISEAU ET DU PAIN BLOQUENT LE LHC

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Un oiseau et du pain bloquent le LHC

Information recueillie par Michel (Hihi!)

Un oiseau laisse choir un crouton de pain et c'est le grand collisionneur de hadrons (LHC) du CERN à Genève qui tombe en panne...Le volatile a en effet perdu sa pitance mardi dernier sur une installation électrique externe, provoquant une interruption du système de refroidissement. L'oiseau est, lui, sain et sauf mais il n'a peut-être pas mangé à sa faim.

Le système de sécurité du LHC s'est mis en route et, une fois la panne identifiée, les secteurs concernés ont pu être refroidis à leur température de fonctionnement trois jours plus tard, pouvait-on lire lundi sur le site du CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire).
Selon l'institution, l'incident est comparable à une coupure d'électricité contre laquelle les systèmes de protection de la machine sont bien préparés. Il faut préciser que la température de fonctionnement de l'installation est proche du zéro absolu, soit moins 273 degrés Celsius.

Cet incident intervient alors que le LHC devrait à nouveau être remis en service ce mois, à la moitié de sa puissance. Il devra ensuite être arrêté en 2010 afin de poursuivre les travaux permettant une exploitation à pleine puissance.

L'accélérateur, un anneau de 27 kilomètres de circonférence à 100 mètres sous terre à la frontière franco-suisse, avait été mis en route le 10 septembre 2008, mais avait dû être arrêté 36 heures après, en raison d'une importante panne électrique. Le LHC est destiné à percer les mystères de la physique et aider les scientifiques à mieux comprendre l'univers et notamment détecter des traces de l'invisible "matière noire".

Pour en savoir plus sur la situation planétaire