Un nuage d'eau titanesque découvert dans l'espace - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/07/2011 à 15h45 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Un nuage d'eau titanesque découvert dans l'espace

 
On a trouvé de l'eau dans l'espace... et il ne s'agit pas d'une petite flaque. Ce titanesque nuage de vapeur d'eau renferme 140 trillions de fois le volume d'eau contenu dans les océans de la Terre ! C'est la masse d'eau la plus importante jamais découverte dans tout l'univers.

Ce sont les astronomes de l'Institut de Technologie de Californie qui sont à l'origine de la découverte, annoncée vendredi.

Le gigantesque nuage flotte près d'un trou noir, à quelques dix milliards d'années-lumière de notre planète. Plus précisément, il est situé dans un quasar, c'est-à-dire dans la région compacte qui entoure le trou noir. Le quasar est en fait une galaxie, dont le centre est un trou noir.

Dans un communiqué, l'Institut Carnegie pour la Science explique le phénomène : «Les quasars contiennent de gigantesques trous noirs qui consument en continu un disque de gaz et de poussière avoisinant. Comme il les mange, le quasar vomit des tonnes d'énergie.»

Un nuage à peine plus jeune que le Big Bang

«L'environnement autour de ce quasar est tout à fait unique, c'est ce qui produit cette gigantesque masse d'eau», renchérit un scientifique d'un laboratoire de la NASA sur le site de l'Institut de Technologie de Californie.

Toutefois, on avait déjà découvert de l'eau dans l'espace : il y en a dans la Voie Lactée sous forme de vapeur, mais 4.000 fois moins que dans ce quasar.

«Comme les astronomes s'attendaient à ce que la vapeur d'eau soit présente même dans l'univers des origines, cette découverte n'est pas une surprise en elle-même», précise l'Institut Carnegie pour la Science. Mais jusqu'à présent, ils n'en avaient pas trouvé aussi loin.

Ce quasar est «à peine» plus jeune que le Big Bang : la lumière qu'il émet depuis sa naissance a mis 12 milliards d'années pour atteindre la Terre. Les observations devraient donc permettre d'en savoir plus sur une époque où l'univers était encore nouveau-né... et fêtait ses 1.6 milliards d'années.

 

Un article de Laure Baron, publié par LeParisien.fr

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de transmettre les meilleurs posts sur Facebook et autres réseaux sociaux.

 

Auteur : Laure Baron

  • Lire les commentaires
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr