Un mec qui s'occupe de la faim - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/12/2009 à 17h51 par Michel WALTER.


UN MEC QUI S'OCCUPE DE LA FAIM

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Un mec qui s'occupe de la faim

Info recueillie par Michel

Cette année, pour son 25e anniversaire, l'association des Restos du Coeur prévoit une augmentation de près de 20 % des demandeurs... Triste record pour un anniversaire sur fond de crise. Même l'Union européenne s'y met en réduisant son aide d'un million d'euros. Et pourtant, Coluche a passé les derniers mois de sa vie à bouger les lignes :

- par la loi fiscale qui porte son nom et qui permet de déduire une partie de son don de ses impôts,
- par la mobilisation de Jacques Delors, alors président de la Commission européenne qui mis en place en 1988, dans le cadre de la PAC, le PEAD (Plan d'aide aux plus démunis) faisant ainsi bénéficier les associations caritatives des excédents agricoles européens. Avec des excédents en forte baisse, ce programme est fortement menacé et les Restos réclament une compensation afin de préserver une « europe solidaire ».
Coluche serait triste aujourd'hui de constater l'aggravation de la situation...

Et que dirait Coluche de la nomination d'un Français, agriculteur de surcroît, à la Présidence de la FAO ? (voir page 6).

Cette organisation planétaire qui initie et coordonne les plans mondiaux de lutte contre la faim est désormais présidée par Luc Guyau. « Faut voir ! », dirait sans aucun doute Coluche, lui qui se méfiait des belles paroles et préférait les actes.

Et oui, concrètement monsieur Guyau, comment allez-vous concilier vos convictions de syndicaliste agricole d'un pays « riche », défenseur des prix élevés, avec votre mission à la FAO qui doit permettre aux pays les plus pauvres de s'alimenter ? Comment concilier la défense de la vocation exportatrice de la France et le droit des pays à se nourrir eux-mêmes ? Pas facile...

Souhaitons-lui bonne chance et que son action à la tête de la FAO permette à la fois « de renforcer la capacité de résistance des agriculteurs face à de futures crises et d'améliorer la sécurité alimentaire à long terme », comme le prône la FAO.

La résistance des agriculteurs ? Et si c'était une affaire individuelle, si chacun d'entre vous avait en lui les clefs de la compétitivité de son exploitation ? (Voir notre dossier page 16 et suivantes.)

Dans la conduite technique de l'exploitation, dans les choix en matière de mécanisation, dans les décisions agronomiques, dans la recherche de débouchés et de solutions de commercialisation, les agriculteurs font souvent preuve d'innovations qui doivent leur permettre de trouver les voies de cette fameuse compétitivité qui fait tant défaut à notre pays (16e rang au classement mondial World Economic Forum 2008-2009).

Mais rien de tout cela ne nous fera oublier que les fêtes de fi n d'année approchent et que, même si le père Noël sera, parait-il, moins généreux cette année, c'est le temps pour chacun d'entre nous de nous retrouver en famille autour d'un bon repas...

Laurence Doyen

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........