Un logo libre pour des hommes libres - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/09/2011 à 01h11 par Mich.


UN LOGO LIBRE POUR DES HOMMES LIBRES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Un logo libre pour des hommes libres

 

C'est certainement l'issue du plus grand concours de logo au monde.

Avec 15 375 propositions émanant de plus de 190 pays depuis le 3 mai, le concours du logo pour les Droits de l'Homme, lancé en Allemagne, a mobilisé bon nombre de graphistes à travers le monde, pour la bonne cause. Après 3 semaines de votes sur Internet, le vainqueur a été désigné et présenté lors de l'assemblée générale de l'ONU à New-York ce week-end.

Et c'est donc Predrag Stakic, un graphiste de 32 ans, originaire de Belgrade, en Serbie, qui s'est vu remporter la compétition (avec un prix de 5000 euros au passage) avec son logo « Free as a man. »

D'une remarquable simplicité, ce logo représente une main stylisée jusqu'à former une colombe, symbole de paix, bien sûr, le tout dans un bleu légèrement dégradé.

Parmi les membres du jury final, figuraient notamment 10 ministres des affaires étrangères, mais également le Prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi, le fondateur de Wikipedia Jimmy Wales ou encore l'ancien président de l'Union Soviétique Mikhaïl Gorbatchev.

Ce logo sera disponible sur le site dédié à l'évènement et sera directement sous licence open source, utilisable partout et par tout le monde sans restriction aucune, afin de promouvoir les Droits de l'Homme (et de la Femme, bien entendu).

 

Un article de actulogo.fr

 

Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes.

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : actulogo.fr

Source : www.actulogo.fr