Un hymne à la splendeur du monde marin - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/10/2009 à 03h20 par Phil.


UN HYMNE À LA SPLENDEUR DU MONDE MARIN

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Un hymne à la splendeur du monde marin

Information recueillie par Phil'.

En attendant cet évènement à ne manquer sous aucun prétexte le 27 janvier prochain, à moins d'être grippé(e), nous pouvons toujours aller visiter le site -interactif- du film "OCEANS" qui est une pure merveille de technologie et d'esthétisme.

«Océans», le nouveau film du producteur et réalisateur Jacques Perrin, commence sa carrière internationale sur les écrans à Abu Dhabi. Une formidable aventure scientifique et poétique pour faire découvrirle peuple de la mer. Sortie en Francele 27 janvier 2010.

Bienvenue chez les dugongs : ces mammifères marins, cousins des lamantins, comptent parmi les quatre-vingts espèces animalières en vedette dans le nouveau film de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud, Océans.«Ils sont chez eux dans les eaux d'Abu Dhabi, où on leur a amé­nagé une réserve naturelle», dit Jacques Perrin, en souriant. À l'invitation du cheikh Mohammed, un des grands mécènes du film, le producteur et réalisateur était mardi, à Abu Dhabi, pour présenter Océans en avant-première dans le cadre du MEIFF (Middle East International Film Festival), où l'écologie est à l'honneur. Là commence le voyage au long cours sur les écrans de ce grand spectacle marin, qui sortira dans les salles le 27 janvier 2010.

C'est l'aboutissement d'une exceptionnelle aventure de plus de sept ans, qui a conduit les équipes de Galatée (la maison de production de Perrin) dans toutes les mers du globe, à toutes les saisons. «Il faut prendre le temps, dit-il. Tout est là. C'est un processus d'évolution constante. J'ai commencé le film sans beaucoup de moyens, et au fur et à mesure qu'il prenait corps, techniquement, fédérant les spécialistes de tous horizons, des plongeurs aux astrophysiciens, il s'est étoffé financièrement grâce aux nombreux mécènes qui nous ont rejoints, à cause de la beauté, de l'ambition et de l'innovation du projet. L'indépendance de la production passe par le mécénat. Plus que tout autre, c'est un film d'équipe.»

Pour lire la suite de l'article, cliquer sur "lien utile".