Un gisement d'ambre raconte l'histoire de la Terre il y a 50 millions d'années ... - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/10/2010 à 00h59 par Terredezomes.


UN GISEMENT D'AMBRE RACONTE L'HISTOIRE DE LA TERRE IL Y A 50 MILLIONS D'ANNÉES ...

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Un gisement d'ambre raconte l'histoire de la Terre il y a 50 millions d'années ...

 
La découverte en Inde de dépôts ambrifères vieux de 50 millions d'années et contenant des centaines d'insectes comme des abeilles remettent en question l'hypothèse selon laquelle le sous-continent était alors séparé de l'Asie. Une étude internationale parue dans les Annales de l'Académie nationale américaine des sciences (PNAS), le 25 octobre 2010.

Une araignée fossilisée dans l'ambre trouvé à Cambay, dans l'ouest de l'Inde.

L'ambre découvert à Cambay, dans l'ouest de l'Inde, provient d'arbres feuillus, qui témoigne de l'existence d'une forêt tropicale en Asie il y a quelque 50 millions d'années ... C'est « Un peu comme une vieille photo.

Cet ambre révèle ce que l'écosystème devait être en Inde juste avant la collision avec le continent asiatique [qui a formé l'Himalaya] », observe Jes Rust, professeur de paléontologie à l'Université de Bonn en Allemagne.

Des arthropodes -ce qui, étymologiquement, d'après la définition livrée dans l'Encyclopédiae Universalis désigne des insectes aux «pieds articulés »- ont été mis au jour dans les ambres fossilisés. Les chercheurs expliquent que, contrairement à ce qu'on aurait pu penser du fait qu'ils ont été retrouvés sur une île, ces spécimens ne sont pas uniques à cette région mais plutôt proches dans l'évolution des autres fossiles d'insectes sur les autres continents.

Ces « insectes prisonniers de la résine fossilisée donne un nouvel éclairage sur l'histoire du sous-continent indien. (...) Nous savons que l'Inde a été insulaire pendant un temps mais nous ne savons pas précisément pendant combien de temps », note David Grimaldi, conservateur de la division de zoologie des invertébrés au Musée américain d'Histoire naturelle à Washington.

Les forêts tropicales sont plus anciennes que ce qu'on pensait jusqu'alors ...

La résine provenant de feuillus est rare dans l'histoire des fossiles et ce jusqu'au début de l'ère tertiaire, il y a 65 millions d'années, qui marque aussi la disparition des dinosaures. C'est durant cette période que les plantes et arbres feuillus plutôt que les conifères ont commencé à dominer les forêts et à développer les écosystèmes qui existent encore à l'équateur aujourd'hui. « Les indices biologiques découverts dans ces dépôts ambrifères montrent qu'il existait avant la collision certaines relations environnementales », entre le sous-continent indien et les autres continents, explique David Grimaldi.

En somme, ce dépôt d'ambre nouvellement découvert en Inde indique que les forêts tropicales sont plus anciennes que ce qu'on pensait jusqu'alors. Cette résine fossilisée est liée chimiquement à une famille d'arbres à bois dur (scientifiquement appelés Dipterocarpacées) qui comptent pour 80% de la couverture forestière en Asie du sud-est. Des bois fossilisés de cette même famille découverts également dans les dépôts ambrifères en Inde révèlent que cette variété d'arbres est deux fois plus ancienne qu'estimé précédemment.

Par ailleurs, ces travaux font aussi part de la découverte de 100 espèces d'arthropodes représentant 55 familles et 14 ordres différents. Certaines de ces espèces anciennes sont les premiers ancêtres d'insectes hautement sociaux comme les abeilles, les termites et les fourmis, laissant penser que ces animaux ont commencé à se propager durant ou juste avant le début de l'Eocène (55,8 à 33,9 millions d'années) ... Un grand nombre de ces insectes fossiles découverts en Inde ont des « cousins » sur d'autres continents à savoir le nord de l'Europe, l'Asie, l'Australie et les Amériques mais pas en Afrique et à Madagascar ! ...

Devenez lanceur d'alertes

Pour en savoir plus sur la situation planétaire





Auteur : Par la rédaction de RFI

Source : www.rfi.fr