Un expert chinois dénonce des pratiques illicites dans l'industrie agroalimentaire - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/04/2010 à 17h22 par Tanka.


UN EXPERT CHINOIS DÉNONCE DES PRATIQUES ILLICITES DANS L'INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Un expert chinois dénonce des pratiques illicites dans l'industrie agroalimentaire

Un ancien employé de l'industrie agro-alimentaire dans la province chinoise de Hubei a publié la semaine dernière une lettre dénonçant ce qu'il considère comme des problèmes graves de sécurité alimentaire en Chine.

Publié le 7 mars dans le Wuhan Daily News, la lettre de Deshou a été largement citée par des blogueurs chinois. Il a indiqué que les questions de sécurité alimentaire sont graves et largement répandues, et que les autorités doivent agir très vite.

Monsieur LI, président de l'association Grain de la ville de Guangshui et vice-président de l'association Grain de la ville de Suizhou, a travaillé dans l'industie agro-alimentaire pendant 17 ans et a été directement impliqué dans la vente du riz.

Il a déclaré que presque tout le riz vendu dans Wuhan de Suizhou a été poli avec l'huile de soja. « Le polissage du riz avec l'huile de soja est devenu une pratique illicite commune à quelques usines et contraires à la morale. »

L'huile ajoutée au riz devient rance plus facilement et risque, s'il est ingéré, de causer de graves problèmes de santé. Quelques usines de traitement peu scrupuleuses utilisent même de l'huile industrielle. Cette pratique peut avoir pour conséquences des dégâts au niveau du système digestif et des neurones pouvant aller jusqu'à la mort, selon la lettre de Monsieur Li.

Il explique à un journaliste de la radio Son de l'Espoir que le riz poli avec de l'huile de soja a une apparence plus attrayante. « Il est facile de reconnaître du riz qui a été poli avec de l'huile de soja car c'est souvent une huile laissant des résidus gras sur l'emballage. Une fois poli, le riz perd de ses substances nutritives et de ses vitamines, et peut être dangereux pour le système digestif », ajoute-t-il.

« Des décolorants industriels sont généralement utilisés dans la farine », dit-il. « Les propriétés corrosives des décolorants, utilisés à haute dose, peuvent endommager le système digestif et détruire le foie, les reins et le système sanguin », écrit Monsieur Li.

« Les élevages de porc utilisent habituellement des produits chimiques, des hormones et des médicaments qui n'ont pas été testés pour l'alimentation des porcs », écrit-il. L'huile végétale frelatée et l'huile d'arachide sont aussi des additifs habituels.

Il conclut sa lettre en disant qu'après avoir constaté plusieurs pratiques choquantes dans l'industrie agro-alimentaire, il a pris l'initiative de dire la vérité.

Il a cité deux objectifs principaux : alerter les consommateurs, et mettre la pression sur les autorités chinoises pour établir une procédure de transformation des aliments et les mettre en application par des organismes publics de contrôle.

La lettre a été envoyée pendant la période sensible des Deux Sessions, nom donné au rassemblement du Congrès National Populaire et de la Conférence Consultative Politique Chinoise - organes gouvernementaux inefficaces censés approuver et recommander la politique du Parti communiste chinois au pouvoir.

par WANG QIAN ET YU LIAN - Source : lagrandeepoque.com


Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire