Un ex-Monsanto devient le monsieur OGM d'une revue spécialisée - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/06/2013 à 22h01 par Jacky.


UN EX-MONSANTO DEVIENT LE MONSIEUR OGM D'UNE REVUE SPÉCIALISÉE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Un ex-Monsanto devient le monsieur OGM d'une revue spécialisée

 

Monsanto voudrait-il s'assurer la bienveillance des publications scientifiques à l'égard des OGM ?

Un article paru dans la revue The Independent sciences news révèle que Richard E. Goodman, employé de la multinationale américaine entre 1997 et 2004, a rejoint la rédaction de la revue Food and Chemical Toxicology en février dernier.

Hasard du calendrier ?

Quelques mois plus tôt cette même revue publiait l'étude controversée du professeur Gilles Séralini faisant état de tumeur et lésions chez des rats nourris aux OGM et critiquant les effets néfastes du Round Up, le produit phare de Monsanto.

Malgré les violentes critiques dont cette étude a fait l'objet, la revue ne s'est pas rétractée. Mais un nouveau poste a été créé, celui de rédacteur en chef associé responsable des publications sur les biotechnologies et les OGM.

Fort de ses recherches sur la sécurité des aliments génétiquement modifiés, Richard E. Goodman y a été nommé. Pour les journalistes de The Independent sciences news, cette nomination soulève la question des conflits d'intérêt aux sein des publications scientifiques.

D'autant que les anciens employés du géant des pesticides et semences OGM sont déjà soupçonnés d'être un peu trop présents au sein de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

 
A lire (en anglais) sur le site de The Independent sciences news

 
Pétition pour le démantèlement de Monsanto

Les cochons pourraient être affectés par l'alimentation OGM

 

Un article de Amélie Mougey, publié par terraeco.net et relayé par SOS-planete

 

Note de Jacques : sans même se cacher, Monsanto place ses pions afin d'étouffer dans l'oeuf toute contestation à son appropriation du monde. Quel serait le remède pour éradiquer ces cellules cancéreuses ? (autrement nommées conflit d'intérêts)

 

 

Bientôt les vacances sacrées, la plage, le test géant des nanoparticules d'oxyde de zinc sur nous, cobayes !!!

Cet été, retrouvez toute l'actualité de SOS-planete sur votre mobile

"Il n'y a pas à chercher à convaincre une poubelle pleine. Il faut la vider"

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

  Dimanche, 6862 visiteurs !!!

 





Auteur : Amélie Mougey

Source : www.terraeco.net