Un "drame silencieux" : la disparition des abeilles - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/03/2015 à 21h02 par Exo007.


UN "DRAME SILENCIEUX" : LA DISPARITION DES ABEILLES

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Un "drame silencieux" : la disparition des abeilles

 

(...)

Pourtant, est constaté un véritable engouement pour l'abeille.

Sur 450 déclarants de ruches dans le département, le Syndicat en réunit près de la moitié, la plupart étant des amateurs. Le nombre de professionnels, a quant à lui progressé, passant de 23 à 36.

Une situation inquiétante disions-nous. Un rapport de l'Institut national de la recherche agronomique dont a donné lecture le président n'est guère en effet encourageant. Celui-ci parle d'un "drame silencieux qui est en train de se jouer en ce moment-même". Les conséquences pourraient se révéler catastrophiques pour notre environnement, la biodiversité et l'avenir de notre alimentation si nous n'intervenons pas rapidement.

 

 

Des scientifiques sont de plus en plus nombreux à penser que les abeilles sauvages qui assurent presque à elles seules la reproduction et la survie de plus de 70 % des plantes à fleurs à travers le monde sont en rapide déclin, notamment en France et en Europe. Une espèce de plante à fleurs sur dix serait déjà menacée d'extinction en France.

 

La faute aux pesticides

 

Le déclin est dû à l'utilisation massive de pesticides de plus en plus toxiques, aux méthodes de l'agriculture intensive.

Le recul de la biodiversité, la monoculture, la destruction des haies contribuent à la disparition des abeilles et des plantes. Et le rapport d'indiquer : "Il faut dresser d'urgence un panorama des populations d'abeilles sauvages et un inventaire des plantes qui en dépendent".

De plus, l'année 2014 a été très médiocre pour les apiculteurs. Les pluies de juin à août sont venues gâcher la production. Non seulement les abeilles ont consommé le nectar ramassé, mais les producteurs ont dû nourrir les butineuses pour pouvoir les sauver.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de la Rédaction L'Eveil, publié par leveil.fr
et relayé par Demain l'homme

 

Sur le même thème :

Pesticides et traitements chimiques

Cinq pesticides classés cancérogènes “probables” par l'OMS

 

La Vérité se vit. Elle ne s'enseigne pas. Chacun la découvre un jour en suivant sa propre intuition. Dans la dérangeante synthèse générée par notre ONG, le doute est le bienvenu : en effet, sans lui il n'y a pas de liberté possible ! Merci pour le soutien

 





Auteur : la Rédaction L'Eveil - leveil.fr