Un dauphin rare échoué sur les côtes bretonnes - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/06/2011 à 19h17 par Tanka.


UN DAUPHIN RARE ÉCHOUÉ SUR LES CÔTES BRETONNES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Un dauphin rare échoué sur les côtes bretonnes

 
Une espèce de dauphin rare s'est échouée sur les rivages de l'île d'Oléron.

Après un premier cas, il y a quinze jours de cela, les scientifiques sont partagés sur ces mystérieux échouages.

A leur grande surprise, des habitants de l'île d'Oléron ont découvert vendredi dernier le cadavre d'une espèce rare de dauphin. Au petit matin, des riverains ont aperçu dans l'anse de la Perroche, le corps échoué d'un mammifère marin, qui n'est autre qu'un dauphin de Risso, une espèce pourtant rarement observée sur les côtes françaises. Cette découverte est la seconde de ce type en seulement quinze jours. Leurs raisons restent encore inexpliquées.

Avec l'aide des pompiers sauveteurs côtiers du Château-d'Oléron, l'animal, qui présentait quelques blessures superficielles, a été rapidement remis à l'eau, une première fois. C'était sans compter l'abnégation du cétacé, qui revint s'échouer, deux heures plus tard, près du village de Dolus-d'Oléron.

Ce dauphin mâle à la peau blanche, qui mesure 2,85 m et pèse plus de 300 kg, était semble-t-il en fin de vie. « Son état de santé était dégradé. Il s'est échoué accidentellement sur la côte, avant de mourir sur le rivage. L'autopsie a démontré qu'il n'avait rien mangé de plusieurs jours. Mais il ne présentait aucune maladie », indique Willy Dabin, ingénieur au Centre de recherche sur les mammifères marins (CRMM) de La Rochelle.

La raison est encore inexpliquée

D'autres scientifiques estiment toutefois que ce dauphin a volontairement mis fin à ses jours. « Un animal qui vient, comme celui-là, s'échouer à marée montante a envie de mourir. Ce n'est pas une explication scientifique, je m'appuie uniquement sur mes observations personnelles », explique à Sud-Ouest Christiane Anselme, correspondante locale du CRMM.

Cette espèce rare, qui a pour particularité une bosse sur la tête, est habituellement plutôt discrète. « Ils vivent dans des eaux tempérées dans l'océan pacifique, dans la mer des Caraïbes mais également dans les eaux profondes de l'océan Atlantique. En Bretagne, on en trouve dans la zone Finistère, du côté de la mer Diwan , et au sud du Golfe de Gascogne, vers Cap-Breton », assure-il.

L'an dernier plus de 400 dauphins ont été retrouvés morts sur les cotes bretonnes. Depuis le 1er janvier dernier, le Centre de recherche sur les mammifères marins (CRMM) de La Rochelle a observé dix-huit échouages de dauphins.
 

Un article publié par France soir

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Source : www.francesoir.fr