Un autre enfant a reçu le vaccin de force - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/11/2009 à 00h45 par Phil.


UN AUTRE ENFANT A REÇU LE VACCIN DE FORCE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Un autre enfant a reçu le vaccin de force

Une information sélectionnée par Phil'

Un garçon en Ohio a reçu le vaccin de grippe porcine malgré le fait que sa mère ait clairement refusé d'autoriser que son enfant soit inoculé, voila un autre exemple sur la façon dont les services de santé négligent d'une manière flagrante les souhaits des parents, poursuivant leur "mission" pour une vaccination de masse.

«Kim Lutheran travaille en tant qu'infirmière et a dit que son fils, Matthew, a eu de mauvaises réactions aux traitements médicaux. Elle a donc coché «non consentant» sur le formulaire de vaccination et a ensuite entouré ses intentions avec un marqueur noir pour bien insister», rapporte Associated Press.

En dépit de son clair refus de donner son consentement, le garçon a reçu le vaccin H1N1, Lundi. Lutheran exige maintenant que le département local de santé soit jugé responsable.

La mère avait suivi la bonne procédure en complétant le formulaire, car les parents doivent tout de même le renvoyer, même s'ils ont informé l'école de leur refus de donner leur consentement.

Le fait qu'elle ait si clairement indiqué que son fils ne doit pas recevoir le vaccin suggère que les services de santé ont outrageusement ignoré sa demande et ont tout de même inoculé le garçon.

Ce n'est pas la première fois qu'un enfant reçoit le vaccin de la grippe porcine contre la volonté de ses parents et ce n'est probablement pas la dernière.

Un garçon de 7 ans dans le Comté de Montgomery a reçu la version spray nasal du vaccin la semaine dernière, en dépit des objections de son père que son fils devait être exempté en raison de problèmes de santé chroniques.

Matthew Angel a appelé le bureau des infirmières à l'école primaire de Camargo pour demander pourquoi son fils Jacob Wages a reçu le vaccin. Ils lui ont répondu qu'ils l'avaient confondu avec un autre garçon. Une enquête est actuellement en cours pour découvrir ce qui s'est exactement produit.

«Un petit coup de froid peut le mener à des états beaucoup plus graves, s'il a de la température ce n'est pas du 37.8, mais du 39», a dit Angel, qui craint que la santé de son fils soit maintenant en danger.

Angel a de quoi s'inquiéter tous les soirs - la version spray nasal du vaccin H1N1 contient le virus vivant de grippe porcine et les médecins et les hôpitaux ont exprimé leurs inquiétudes que le vaccin FluMist pourrait mettre en danger les gens, ayant des enfants vulnérables.

Avec pas moins de 60% de la population des États-Unis immunodéficitaire d'une manière ou d'une autre, le spray nasal a réellement accentué la pandémie de grippe porcine, ont averti les experts de la santé. Un certain nombre d'hôpitaux à travers le pays ont refusé d'administrer la forme spray du vaccin en raison de ces préoccupations.

Le "tour" de la France arrive...!

Ne faites pas confiance aux "autorités"!!!

Protégez vous-mêmes vos enfants!!!

Pour en savoir plus sur la situation planétaire