UICN : Près d'une espèce de lapin sur quatre est menacée - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/02/2011 à 19h30 par Mich.


UICN : PRÈS D'UNE ESPÈCE DE LAPIN SUR QUATRE EST MENACÉE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
UICN : Près d'une espèce de lapin sur quatre est menacée

Malgré leur réputation de reproducteurs prolifiques, près d'un lapin sur quatre est classé dans la catégorie des espèces menacées par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Les célébrations du Nouvel An Chinois qui ont commencé le 3 février marquent le début de l'Année du Lapin. Cependant, alors que nous entrons dans ce nouveau cycle du zodiaque chinois, les écologistes préviennent que, malgré leur réputation de reproducteurs prolifiques, près d'un lapin sur quatre est classé dans la catégorie des espèces menacées par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Le Groupe Spécialiste des Lagomorphes de la Commission de l'UICN pour la Survie des Espèces (UICN CSS) indique que la perte de l'habitat, la chasse excessive, et les maladies sont l'une des principales menaces auxquelles sont confrontés les lagomorphes, d'après un communiqué de l'UICN.

« Du fait de leur importance écologique en tant que proie, le déclin de la population des lagomorphes a conduit à un déclin catastrophique des espèces prédatrices des lagomorphes. [...] Tous ces facteurs signifient que des mesures importantes sont nécessaires pour conserver ce groupe d'animaux, clé de voûte des écosystèmes du monde ».

Dans son habitat originel de la péninsule Ibérique, la population de lapin européen a considérablement décliné du fait de la maladie hémorragique virale du lapin –une maladie hautement contagieuse- et de la disparition de leur habitat.

Au Portugal, 30% de la population a disparu entre 1994 et 2004 tandis que dans l'ensemble de la Péninsule Ibérique, un déclin de 20% a été signalé, certaines populations étant au bord de l'extinction.

Partout ailleurs dans le monde, les pertes liées à la maladie hémorragique virale du lapin s'échelonnent entre 40 à 100% des populations. Tous des lapins domestiques sont des descendants du lapin sauvage européen.

Le Lapin des bochimans d'Afrique du Sud (Bunolagus monticularis) est classé dans la catégorie des Espèces en danger critique de la liste Rouge de l'UICN des espèces menacées et ne se trouve aujourd'hui plus que dans une seule région d'Afrique du sud.

Les effectifs de cette espèce ont chuté de 60% au cours des 20 dernières années, principalement à cause de la disparition de leur habitat.

Le lapin de l'espèce Ochotona iliensis, identifié pour la première fois il y a trente ans, est également considéré comme une espèce menacée. Il vit dans les montagnes de Tian Shan au nord-ouest de la Chine, et des recensements récents ont montré que depuis sa découverte, il avait disparu de près de la moitié des lieux qu'il peuplait.

« Les lapins sont considérés comme une espèce essentielle parce qu'ils ont un effet sur l'environnement qui est disproportionné par rapport à leur nombre. De ce fait, leur déclin peut avoir un impact considérable sur les autres espèces » a indiqué Luis Ruedas, membre du Groupe Spécialiste des lagomorphes de l'UICN SSC et Professeur à l'Université de Portland.

« La réduction du nombre de lapins dans la Péninsule Ibérique a conduit au déclin du Lynx pardina, une espèce fortement en danger, ainsi qu'à celui de l'Aigle Impérial Espagnol, une espèce vulnérable » a-t-il ajouté.

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!





Auteur : Sandra Besson/UICN

Source : www.actualites-news-environnement.com