UE - Le parlement Européen rejette en bloc le réglement Semences - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/03/2014 à 18h29 par Exo007.


UE - LE PARLEMENT EUROPÉEN REJETTE EN BLOC LE RÉGLEMENT SEMENCES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
UE - Le parlement Européen rejette en bloc le réglement Semences

 

650 voix contre 15 : c'est le résultat du vote du 11 mars du Parlement européen, au sujet du « règlement semences » proposé par la Commission européenne [1].

Pour les uns, joli camouflet adressé à une Commission en fin de mandat, pour les autres, craintes des parlementaires d'aborder un dossier trop politique à deux mois des élections européennes.

Un vote qui peut provoquer le retrait pur et simple de cette proposition ou son simple amendement par le Conseil et son retour en seconde lecture au nouveau Parlement.

Prudent, le commissaire européen chargé de la Santé, Tonio Borg, a juste annoncé qu'il allait examiner quelle suite donner au rejet du texte par le Parlement [2]...

(...)

La délégation socialiste française au Parlement européen a justifié ce vote par un flou trop important de cette proposition, mais surtout un calendrier inapproprié : « le calendrier ne donnait pas assez de temps au Parlement, avant les élections européennes, pour examiner attentivement et sérieusement les plus de 1400 amendements qui avaient été déposés » [4].

Autre explication avancée par l'élu socialiste italien Paolo De Castro, au nom de la commission Agriculture du Parlement européen : « Nous craignons que la fusion de 12 directives en un seul règlement - directement applicable - n'offre pas de marge de manoeuvre suffisante aux États membres pour adapter les règles proposées à leurs besoins ».

Pour l'association européenne des semences (ESA), « le Parlement européen a laissé passer l'opportunité de remodeler une nouvelle loi sur les semences [alors qu'il] avait pour la première fois un vrai pouvoir de co-décision (...). C'est bien dommage », a déclaré son secrétaire général, Garlich von Essen [5].

(...)

 

 

Elle assigne au nouveau Parlement européen, qui sera élu en mai, le devoir de reconnaître « enfin le droit des paysans et des jardiniers d'échanger leurs semences, et "d'ouvrir" largement le marché des semences à toute la biodiversité disponible sans la contraindre par les normes imposées par l'industrie » tout en refusant l'ouverture du marché aux semences brevetées et aux OGM [6].

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Frédéric PRAT, publié par infogm.org et relayé par SOS-planete

 

Sur le même thème : Lois sur les semences en Amérique latine : une offensive qui se poursuit et une résistance qui s'intensifie et se multiplie

 

C'est en vous que doit se réaliser le changement que vous désirez voir dans le monde. Gandhi

 

L'Association défend la Vie et toutes ses espèces -dont l'Homme- qu'elle veut libres ! Elle est politique, dans le sens du mot grec "politeia" et non du mot grec "politike". En réalité, mis à part les ermites, nous sommes tous des zommes politiques ;o) Pour en savoir plus

 

Un drone filme un banc de centaines de dauphins (vidéo)

Exobiologie : un monde de silicium et de cristaux. Une vie (pensante ?)
parallèle à la vie carbonée

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Frédéric PRAT

Source : www.infogm.org