UE et États-Unis visent une zone de libre-échange en 2015 - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/03/2014 à 23h37 par Exo007.


UE ET ÉTATS-UNIS VISENT UNE ZONE DE LIBRE-ÉCHANGE EN 2015

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
UE et États-Unis visent une zone de libre-échange en 2015

Bruxelles et Washington se sont engagés à ouvrir, d'ici l'été, des négociations
sur un accord commercial historique.
Leur but : donner naissance dans deux ans à la plus vaste
zone de libre-échange au monde

 

L'Union européenne et les États-Unis se sont engagés à lancer, d'ici à l'été, les négociations sur ce qui pourrait être, à partir de 2015, la plus vaste zone de libre-échange de la planète avec comme ressorts le tiers des échanges internationaux et la moitié du PIB mondial.

«Ces négociations vont fixer la norme non seulement pour le commerce et les investissements transatlantiques, mais aussi pour développement du commerce à travers le monde», explique José Manuel Barroso, chef de la Commission, donnant la mesure du défi.

La nuit précédente, Barack Obama avait jeté son poids dans la balance en souhaitant qu'«un commerce libre et équitable vienne soutenir des millions d'emplois bien payés».

(...)

 

Sur le même sujet : Un plaidoyer pour l'accord de libre-échange transatlantique

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Jean-Jacques Mevel, publié par lefigaro.fr et relayé par SOS-planete

 

L'ignorant n'est pas celui qui manque d'érudition, mais celui qui ne se connaît pas lui-même. Jiddu Krishnamurti, philosophe

Une start-up américaine veut créer "un ordinateur qui pense comme une personne"

Puissant moteur de recherche sur tout le site (BDD 1999-2014) : ENQUÊTER, RECHERCHER, GRANDIR EN CONSCIENCE...

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Jean-Jacques Mevel

Source : www.lefigaro.fr