Trop d'aliments finissent dans nos poubelles - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/07/2011 à 00h50 par Mich.


TROP D'ALIMENTS FINISSENT DANS NOS POUBELLES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Trop d'aliments finissent dans nos poubelles

 

Une nouvelle étude montre l'ampleur du phénomène. Les Français jettent, en moyenne, 89,9 kg de nourriture par an. Avec des différences selon les régions.

430 € par an. C'est le coût annuel du gaspillage alimentaire par Français, indique une enquête commandée par la société Albal et conduite dans sept pays européens.

« En France, nous jetons 21 % des denrées que nous achetons, ce qui représente 5,6 millions de tonnes par an. » Une précédente étude, menée par l'Ademe, n'était pas aussi pessimiste : elle estimait le gaspillage à 20 kg, par personne, par an, dont 7 kg encore emballés.

Des produits frais. La moitié des aliments qui finissent à la poubelle sont des fruits et légumes. Viennent ensuite les restes des plats faits maison et des plats cuisinés. Près de 30 % des denrées jetées sont encore dans leur emballage d'origine.

Prêts à changer. Les Français n'ont pas conscience de gaspiller autant. Ils pensent ne jeter que 6 % de leurs achats alimentaires. 88 % des consommateurs se disent prêts à modifier leur comportement.

Les Parisiens surtout. L'étude montre que les habitants d'Ile-de-France sont les plus gros gaspilleurs, avec 114,5 kg jetés par an. La Normandie et la Bretagne sont en deçà de la moyenne avec 81,8 kg.

Ailleurs. Les Européens jettent en moyenne 20 % de leurs aliments. Les Espagnols se débarrassent de 63,5 kg de nourriture par an, les Allemands de 80 kg. Selon l'Ademe, nos voisins belges gaspillent l'équivalent de 174 € de nourriture chaque année, et en Grande-Bretagne, 25 % des aliments achetés sont jetés. Aux États-Unis, pire, 40 % des aliments finissent à la poubelle.

Des enjeux écologiques. On estime qu'en France, l'alimentation génère 20 % des émissions quotidiennes de gaz à effet de serre. Sans compter l'eau nécessaire à la production des aliments : 1 000 litres d'eau sont nécessaires pour produire un kilo de farine.

Des déperditions. Si les sociétés occidentales gaspillent, les pays pauvres, eux, sont plutôt confrontés aux pertes : 15 % à 35 % dans les champs et 10 % à 15 % au moment de la fabrication, du transport et du stockage des aliments.

 

Un article de ouest-france.fr

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : ouest-france.fr

Source : www.ouest-france.fr