Tricastin représente une poudrière atomique qui menace la Provence - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/08/2011 à 19h11 par Fred.


TRICASTIN REPRÉSENTE UNE POUDRIÈRE ATOMIQUE QUI MENACE LA PROVENCE

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Tricastin représente une poudrière atomique qui menace la Provence

 
Titre original : Alerte-Tricastin : les inspections révèlent un pourrissement des installations et une mise en danger permanente

 

Tricastin représente aujourd'hui une poudrière atomique qui menace toute la Provence et le pays. Les inspections conduites depuis le début de l'année révèlent l'ampleur de la menace :

béton des murs éclaté en nombreux endroits, lacunes en matière de surveillance des activités sous-traitées et du respect des règles de radioprotection, non prise en compte ni validation des modifications dans les opérations, non-respect des plans de qualité lors des interventions, absence de documents justificatifs, balisage non-conforme aux prescriptions radiologiques au dessus de la piscine du bâtiment réacteur (BR), mauvaise coordination entre les intervenants notamment intérimaires et l'absence d'appareil de contrôle de radioactivité lors de leurs interventions et l'absence de suivi mensuel de l'ensemble des appareils de radioprotection rendant caduques les mesures de radioactivités, l'absence de procédures dans le cas d'une indisponibilité prolongée d'une source principale externe,...

Le Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) à passé au crible les dix dernières inspections menées par l'Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) depuis le début de l'année 2011 sur le site du Tricastin. Le tableau est effrayant et devrait conduire à l'arrêt immédiat des réacteurs nucléaires. Pourtant l'organisme à donné son feu vert pour le prolongement de réacteurs au-delà de 30 ans. A quoi joue-t-on? Par quelle magie et sous quelle connivence technico-politico-économique l'ASN bafoue-t-elle ses propres constatations? La vie des travailleurs du site et des populations, de la région et au delà est en jeu. L'arrêt immédiat et sans condition du Tricastin est une exigence sanitaire, de santé publique, de protection de la vie.

Juin 2011 : bricolages et débrouilles sur le réacteur nucléaire n°3 et à tous les étages de la centrale nucléaire

Deux inspections inopinées de l'ASN (Autorité de Sureté Nucléaire) les 1er et 7 juin 2011 au Centre nucléaire (CNPE) de Tricastin - dont le réacteur n°3 se trouvait à l'arrêt depuis le 21 mai 2011 pour maintenance et rechargement en combustible nucléaire ("crayons") avec un redémarrage du réacteur prévu le 28 juin 2011 - ont révélé : des lacunes en matière de surveillance des activités sous-traitées ainsi que dans le respect des règles de radioprotection, des lieux sales et sans nettoyage bien que prévu règlementairement, le non-respect des plans de qualité lors des interventions, un balisage situé au dessus de la piscine du bâtiment réacteur (BR) non-conforme aux prescriptions radiologiques, une absence de saut de zone et conditions d'accès au chantier pas claires. (...)

Le redémarrage du réacteur n°2 : une autorisation qui n'a rien à voir avec la fiabilité

Quelque mois plus tôt, le réacteur n°2 de la centrale nucléaire du Tricastin avait été arrêté pour effectuer sa troisième visite décennale, du 15 janvier au 26 mai 2011. (...)

L'irradiation des intervenants : on effectue le contrôle en quelque sorte au pif ou à la couleur de la peau

(...)

 


 

2 juillet 2011 : un incendie sur le transformateur principal du réacteur N° 1. Une réplique de ce qui s'était déjà produit l'année précédente sur le transformateur principal du réacteur N°2, sans que rien ne change.

(...)

Fissures sur deux réservoirs de rejets des effluents de circuit secondaire

(...) Le mur extérieur en béton du bâtiment électrique et des auxiliaires de sauvegarde du réacteur n°1 menace sérieusement la sécurité. Le béton est éclaté en plus de 10 endroits et va jusqu'à laisser apparaître le ferraillage de la structure. Situé au niveau du toit les altérations sur les parois extérieures des bâtiments ne sont pas anodines.

L'étanchéité des toitures des bâtiments combustible ne va pas mieux et montre la présence d'infiltrations récurrentes déjà repérées en 1998, en 2003 et en 2009 tout comme sur celle de l'autre réacteur n°1. Là, il s'agit ni plus ni moins de détériorations du aux tassements différents du sol selon les bâtiments. Et le même phénomène se produirait entre les bâtiments homologues du réacteur n°2. (...)

4 mai 2011, en plein épisode "Fukushima qui continue à ce jour : défaillance sur le réseau d'alimentation électrique principal du réacteur n°1, rupture d'une membrane de protection, procédure d'arrêt inappropriée et contraire aux règles. Contamination radioactive des sols. On a privilégié la compétitivité de l'installation et le redémarrage du réacteur par rapport à la sûreté. (...)

Mesures de radioactivité dans l'environnement non-fiables, absence de maintenance ou d'entretien sur des matériels de mesures

(...)

Alerte à la sureté nucléaire le 16 février 2011 : les groupes électrogènes de secours des réacteurs sont menacés

(...)

 


 

Le poker-menteur du réacteur n°2 du Tricastin : Toujours la menace des barres de combustibles, des coffrets électriques ouverts à tous vents, des incertitudes sur les opérations menées

Ouf! cette fois-ci ça a marché, pas comme le 7 novembre 2009 où des barres d'assemblages de combustible radioactif étaient restées bloquées plusieurs jours en l'air menaçant toute la Provence d'être rayée de la carte. (...)

En conduite normale et quotidienne des réacteurs n°1 et n°2 : alarme de mise en situation accidentelle neutralisée, non-respects des spécifications techniques d'exploitation en salle des commandes, travaux indispensables non-effectués mais ... indiqués comme réalisés, radioactivité supérieure à celle "attendue"

(...)

Conclusion de ces inspections de la centrale nucléaire du Tricastin

(...) Le Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) tire la seule conclusion logique de ces menaces au quotidien sur la vie et la santé : arrêt immédiat, inconditionnel et définitif des réacteurs du Tricastin, parmi les plus âgés du pays. Avant l'apocalypse nucléaire en Provence.

 

Pour lire la totalité de l'article, cliquer sur Source ou Lien utile

 

Un article de Jean Revest, publié par lepost.fr

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Jean Revest

Source : www.lepost.fr