Transformations génétiques chez l'homme - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/12/2011 à 22h43 par Fred.


TRANSFORMATIONS GÉNÉTIQUES CHEZ L'HOMME

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Transformations génétiques chez l'homme

 
Titre initial :
La pollution de l'air entraînerait des transformations génétiques chez l'homme : l'exemple d'Ostrava

 

Une recherche récente, menée par une équipe de chercheurs tchèques, a démontré que la population de la ville tchèque d'Ostrava (Moravie-Silésie) s'est génétiquement adaptée au niveau élevé de la pollution de l'air.

Les conclusions de cette recherche ont démontré que la dite population se montre plus résistante à la pollution qu'une population vivant dans un environnement plus sain. Le corps humain aurait donc la capacité de s'adapter à, et de se protéger contre, la pollution dans un laps de temps très court.

L'équipe de chercheurs, menée par le Dr Pavel Rossner(1), de l'Institut de Médecine expérimentale de Prague(2), a testé environ 150 habitants de la ville Ostrava et de sa région, qui est une des villes les plus polluées du pays, voire d'Europe, et ont comparé leurs résultats avec 50 habitants de Prague qui ont passé le même test.

La recherche s'est concentrée sur la réaction du corps humain à de très petites particules de suie et à d'autres polluants, comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), qui montrent une forte toxicité.

L'équipe de chercheurs a constaté qu'un gène clé, le XRCC5 qui stimule les tissus du corps humain à réparer les dommages causés par la pollution, était beaucoup plus présent au sein de la population de la région d'Ostrava qu'auprès de l'échantillon praguois.

La recherche suggère que d'autres gènes sont susceptibles de s'être adaptés face à un niveau élevé de pollution.

Une question reste en suspend. Il s'agit de savoir si les citoyens d'Ostrava et leurs ancêtres, ont vécu pendant une longue période ou non dans la région.

Cela permettrait de répondre à la question du temps d'adaptation du corps humain à un niveau élevé de pollution. Il s'agit de savoir si cette adaptation se fait sur plusieurs générations. L'équipe suppose que cela ne peut se faire sur une seule vie.

 


 

Cette question pourrait toutefois rester sans réponse. En effet, l'équipe du Dr Pavel Rossner de l'Institut de Médecine expérimentale indique que leurs travaux sont menacés par un manque de subventions.

Le ministère tchèque de l'Environnement, principal financeur jusque là, a décidé de ne plus subventionner cette recherche à l'avenir. L'équipe devra donc trouver par elle-même une somme de 20 millions de couronnes tchèques (environ 800 000 euros) prochainement.

En attendant, la population de la troisième plus grande ville du pays, souffre du pire niveau de pollution atmosphérique en Europe(3).

Les effets de cette pollution sur la santé ne sont pas anodins : on estime que la population de la région d'Ostrava vivrait quelques années de moins que le reste de la population tchèque.

 
Notes

1.Département de génétique écotoxicologique - Laboratoire de Génomique

2.Institut de Médecine expérimentale, Académie des Sciences de la République tchèque

3.Comme l'a souligné un documentaire récent de la chaîne de télévision britannique ITV

 

Un article de Barbara Silhan, publié par

D'autres articles passionnants sur notre-planete.info
 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Barbara Silhan

Source : www.notre-planete.info