Transfert des pesticides - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/04/2010 à 22h02 par frederic.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Transfert des pesticides

Quelque soit son lieu d'application, seul une partie de la quantité versée atteint réellement la cible visée. Le reste se répand dans l'eau, l'air ou le sol.

L'évaluation de la perte dans le milieu est difficile et dépend du lieu d'application, du climat, du mode d'application et de la molécule.

L'UIPP (Union des Industries de Protection des Plantes), organisme patronal, l'évalue entre 30 % et 70 %. D'autres sources, plus critiques, vont au delà de 90 %

Après application les pesticides peuvent :

•dériver vers l'atmosphère avant qu'il aient touché le sol. Ce phénomène est important en cas de grand vent ou d'application aérienne
•se volatiliser par évaporation de l'eau contaminée des sols
•être emportés par ruissellement des eaux superficielles ou vers les nappes phréatiques
•rester en solution dans l'eau contenue dans les sols et ainsi continuer à se biodégrader
•être absorbés par certains constituants du sol
•atteindre des plantes ou animaux « non cibles », être absorbés par eux, stockés dans les graisses, puis en partie rejetés

Les résidus de pesticides constituent aujourd'hui un problème majeur .

Depuis cinquante ans, ils s'accumulent dans les eaux des rivières et les nappes phréatiques, dans l'air et dans les eaux de pluie.

On les consomme journellement dans les fruits, les légumes, les céréales et les produits d'origine animale (viande, poisson, lait et oeuf).

On doit distinguer soigneusement deux types d'expositions aux pesticides :

•les expositions primaires qui concernent les agriculteurs, les professionnels mais aussi ceux qui en ont l'usage pour leurs jardins
•les expositions secondaires. L'ensemble de la population est concernée au travers de son environnement et de son alimentation.

Malgré des soupçons de plus en plus forts, il y a peu d'études scientifiques ayant montré des corrélations incontestables entre l'augmentation de certaines maladies et l'exposition aux pesticides

La détermination des impacts des pesticides sur la santé repose sur la mise en évidence d'effets chez les personnes exposées par rapport à des personnes non exposées

Sont particulièrement surveillés :

•les cancers chez les agriculteurs (...)
•les troubles de la reproduction (...)
•troubles neurologiques (...)
•perturbations endocriniennes (...)


Effets sur les animaux

De nombreux animaux s'intoxiquent avec les pesticides : éléphants en Inde, insectes après épandage, dauphins et ours polaires en Europe, grenouilles en Amérique du Nord, goélands, poissons...


Les conséquences en sont :

•affaiblissement des défenses immunitaires
•baisse de la fertilité
•modification des comportements
•malformations
•raréfaction des sources de nourriture souillées
•empoisonnement direct

Des insecticides nuisent à l'activité d'organismes essentiels pour la fertilité des sols comme les bactéries, champignons, algues, vers de terre, insectes.

De plus certaines espèces deviennent de plus en plus résistantes encourageant l'application de produits plus concentrés, plus toxiques et/ou en plus grande quantité...

Le cas des abeilles est particulièrement préoccupant (...)

Depuis trente la population des ruches s'effondre. L'action du sinistre trio (Gaucho, Régent, Cruiser) est probable, reconnue par les pouvoirs publics mais l'interdiction est partielle (interdiction mais pour certaines cultures seulement).

La biodégrabilité de ces produits est inférieure aux normes citées plus haut.

Source : cap-action-solidarite.over-blog.com

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

Information recueillie par Frédéric

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter frederic
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr