Images: Darmanin veut modifier l'article 24 de la Loi du 29 juillet 1881 sur la Liberté de la Presse

Tour d'horizon de l'état des sols français - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/12/2011 à 18h33 par geof.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Tour d'horizon de l'état des sols français

 
Résultat de dix ans de travaux, le Groupement d'Intérêt Scientifique sur les sols, le Gis Sol, vient de publier le premier bilan de l'état des sols de France métropolitaine et d'Outre-Mer.

Si des contaminations avérées, notamment au plomb et au cadmium, ont bien été observées, la grande majorité des sols français présente des « teneurs en éléments traces métalliques plutôt faibles ». Aussi, s'il est admis que certains peuvent soulever de réels problèmes sanitaires, il n'existe qu'un « risque minime » de transfert dans la chaîne alimentaire.

Néanmoins, on discerne des phénomènes de contaminations diffuses, la contamination par certains éléments traces métalliques dépassant le secteur des zones urbaines et industrielles. C'est le cas notamment en région parisienne et dans le Nord-Pas-de-Calais.

Concernant les réserves minérales des sols, l'acidité des sols agricoles a peu évolué. Par ailleurs, malgré une diminution importante des apports minéraux extérieurs, ils ne présentent pas de baisse mesurable de leurs teneurs en potassium. En revanche, en terme de fertilité chimique, de nombreux sols pâtissent de teneurs en phosphore relativement faibles.

A l'inverse, dans les régions d'élevage intensif, l'augmentation des teneurs en phosphore des sols s'avère préoccupante en raison de son impact sur la qualité des eaux et l'eutrophisation des milieux. D'après le rapport, ce décalage entre excédents et insuffisances appelle à une meilleure valorisation des effluents d'élevage.

Certains contaminants ont été détectés dans l'intégralité des sites analysés, y compris ceux où ils n'ont jamais été épandus. En attestent les cas du DDT et du lindane, deux insecticides interdits en Europe mais très persistants. Mais le meilleur exemple de contamination avérée par un polluant organique hautement persistant est la chlordécone, un insecticide employé dans les bananeraies des Antilles.

Outre la composition et la pollution des sols, d'autres problématiques sont soulevées dans ce rapport, à l'instar des phénomènes croissants d'artificialisation et d'érosion des sols. De fait, l'artificialisation des sols s'est accélérée au cours de la dernière décennie et concernait 8,9 % des sols français en 2010.

Pour plus d'un tiers d'entre eux, il s'agit de sols de très bonne qualité agronomique. Si elle a progressé, la connaissance des sols recèle encore de nombreuses incertitudes, notamment quant au processus de séquestration des sols. En outre, les changements climatiques devraient amener de nouvelles interrogations sur ce socle du vivant que constituent les sols.

 

Un article de Cécile Cassier, publié par Echo-Nature

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 

Auteur : Cécile Cassier

Source : www.echo-nature.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter geof
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.