Tes abeilles tombent-elles ? Sauras-tu les ramasser ? ... - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/06/2010 à 22h17 par Frederic.


TES ABEILLES TOMBENT-ELLES ? SAURAS-TU LES RAMASSER ? ...

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Tes abeilles tombent-elles ? Sauras-tu les ramasser ? ...

Ce jeudi 20 mai 2010, le journal Science a publié un article d'une équipe de recherche emmenée par J. Craig Venter revendiquant la création de la première cellule dotée d'un ADN entièrement réalisé par ordinateur.

Pour Craig Venter cela représente : « une étape importante scientifiquement et philosophiquement ».

Les associations de la société civile, notamment ETC Group, demandent un moratoire sur les techniques employées dites de « biologie synthétique » et appellent à une réflexion globale sur la génétique extrême.

Si l'on veut bien quitter le mode dithyrambique avec lequel cette annonce est relayée par la presse, cette publication scientifique, et les recherches menées pour ce résultat posent de nombreuses questions qui méritent toute l'attention des citoyens, des décideurs politiques, des associations de la société civile, et doit interroger toutes les communautés scientifiques.

« La création de la première cellule vivante dotée d'un génome synthétique dévoilée jeudi représente une avancée dans la compréhension des mécanismes de la vie et ouvre la voie à la fabrication d'organismes artificiels pouvant par exemple produire du carburant propre. »

C'est avec cette introduction pour le moins « spectaculaire et marchande » que débute la dépêche AFP de ce jour à 20h, qui est la première annonce en français de cette publication...

Une phrase qui sera, n'en doutons point, reprise ce vendredi matin par toute la presse.

Cette manière de transformer des expériences de laboratoire en recettes miracles pour les maux de l'économie et les souffrances de la planète est devenu le mode principal de communication autour de la science.

Au détriment à la fois de l'analyse des travaux de recherche et de la capacité des citoyens et de leurs représentants d'évaluer les travaux et d'en tirer les conséquences politiques.

En réalité, l'expérience est plus modeste... et plus inquiétante.

Il s'est agit de synthétiser un chromosome dont le code a été écrit par ordinateur, de le construire en s'aidant de levures, de l'introduire ensuite dans une cellule, et de le retrouver après la division de cette cellule.

Pour vérifier cela, des « filigranes » ont été introduits dans le code du chromosome par l'équipe de Craig Venter.

La synthèse d'ADN a été réalisée pour la première fois au début des années 1970 par Har Gobin Khorana, et comportait 207 paires de bases.

En 2002, Eckard Wimmer indiquait avoir recréé un virus de la polio.

On a depuis recréé l'ADN du virus de la grippe espagnole de 1918, et amélioré les techniques mises en oeuvre.

On peut dorénavant commander des séquences ADN par email.

Il existe près de 40 entreprises de synthèse génomique, dont 2 en France.

(...)

« Vendre » est bien l'objectif final de la recherche en biologie synthétique.

Craig Venter a d'ailleurs pris les devants, en déposant en mai 2007 un brevet aux Etats-Unis (sous le numéro d'application 20070122826) et un brevet international (PTO WO2007047148).

(...)

Nous sommes loin de la recherche visant à « comprendre la nature » et expliquer les phénomènes biologiques, mais bien dans la course en avant pour des applications susceptibles de faire frétiller les investisseurs du capital-risque (bénéfices immédiats pour les chercheurs et leurs entreprises) et éventuellement de contrôler ultérieurement les retombées économiques ou financières dans la bulle spéculative qui se construit autour du marché du carbone.

(...)

Les risques sont majeurs.

On peut les regrouper en trois catégories :

l'usage pour fabriquer des armes (armes biologiques et bioterrorisme),

les risques pour les employés des laboratoires en contact avec des virus extrêmement pathogènes,

et les risques engendrés par le relâchement accidentel dans l'environnement d'organismes issus de la biologie synthétique.

(...)

C'est pour cela que de nombreuses associations de la société civile, suivant la très influente association ETC Group, ou en France la Fondation Sciences Citoyennes, souhaitent organiser des débats mondiaux pour éviter que ne soit ouverte la boîte de Pandore.

(...)

C'est en octobre 2004 déjà qu'un éditorial de la revue scientifique Nature précisait : « Si les biologistes sont sur le point de synthétiser de nouvelles formes de vie, l'étendue des désatres qui pourraient être provoqués volontairement ou par inadvertence sont potentiellement immenses ».

Reproduction autorisée avec la mention http://sciencescitoyennes.org/spip.php ?article1834 © Sciences Citoyennes 20102010"]

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Source"

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 





Auteur : Hervé Le Crosnier Université de Caen Caen

Source : www.monde-solidaire.org