Technologies vertes : les pays émergents ont leurs atouts - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/04/2011 à 23h01 par Mich.


TECHNOLOGIES VERTES : LES PAYS ÉMERGENTS ONT LEURS ATOUTS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Technologies vertes : les pays émergents ont leurs atouts

 

Les technologies vertes ne sont pas la chasse gardée des pays développés. Les émergents, pour lesquels la gestion de l'énergie est un sujet prioritaire, devraient s'intéresser de plus en plus aux solutions propres, selon Khiem Le et Philippe de Lavalette (AXA IM).

Les deux experts notent en outre que la Chine et l'Inde ont acquis un avantage concurrentiel dans des domaines pointus tels que les panneaux solaires ou la micro-irrigation.

Quand on parle de technologies propres émettant peu de CO2 ou permettant de réaliser des économies d'énergie considérables, on a tendance à penser que cet univers se limite aux pays dits « développés ». Pourtant, ce préjugé n'est plus, depuis longtemps, d'actualité, selon Philippe de Lavalette, spécialiste de l'univers actions chez AXA IM, qui faisait mardi 19 avril, en compagnie de Khiem Le, gérant du fonds AXA WF Global Environment, un point presse sur les énergies renouvelables.

« On se dit parfois que les pays développés possèdent toutes les technologies, mais quand nous nous intéressons au secteur ferroviaire, nous préférons investir localement, cela n'est pas nécessaire d'investir dans une boîte américaine pour jouer le développement du ferroviaire en Chine. »

Des panneaux solaires chinois plus compétitifs que les panneaux allemands

Et ce constat ne se résume pas aux solutions plutôt traditionnelles telles que le chemin de fer. Certains pays émergents ont également acquis un avantage compétitif dans des secteurs de haute technologie. C'est notamment le cas de la Chine dans l'énergie solaire. « Les critères qui font la différence parmi les fabricants de panneaux photovoltaïques, », note Philippe de Lavalette, « sont la capacité de production et le prix.

Il vaut donc mieux regarder en Chine qu'en Allemagne, aujourd'hui.» D'autant que, d'après le gérant du fonds AXA WF Global Environment, Khiem Le, la qualité des panneaux solaires chinois n'a plus rien à envier à celle des panneaux allemands.

La micro-irrigation a de l'avenir en Inde

Dans le domaine des économies d'eau, c'est l'Inde qui a une carte intéressante à jouer, du point de vue des deux experts d'AXA IM. Ce pays de plus d'un milliard d'habitants, qui connaît des problèmes importants de gestion de l'eau, compte s'équiper d'une technologie innovante : la micro-irrigation.

Ce système fonctionne à l'aide de tuyaux en plastiques percés qui n'arrosent que le pied de la plante. La micro-irrigation est donc nettement plus efficiente que l'irrigation par canal, car la quantité d'eau utilisée est moindre.

AXA WF Global Environnment a investi dans cette technologie par le biais de la société indienne Jain Irrigation Systems , numéro deux mondial de la micro-irrigation et leader en Inde. Khiem Le juge que le potentiel de cette innovation en Inde est conséquent étant donné que le taux de pénétration du marché n'est que de 5 %.

En outre, la micro-irrigation est subventionnée par le gouvernement indien, qui voit dans cette technologie une solution aux difficultés engendrées par l'irrigation intensive.

Une demande de technologies propres soutenue dans les pays émergents

De manière générale, Khiem Li estime que les pays émergents constituent un marché propice au développement des technologies vertes, car la demande est soutenue. La gestion de l'énergie est un enjeu crucial pour ces pays très peuplés et en pleine croissance économique.

Or, leur taux d'équipement étant encore faible, en comparaison avec les pays de l'OCDE, ils peuvent réaliser des sauts technologiques. « Plutôt que d'investir dans des compteurs électriques de première génération, les pays émergents vont directement passer à la troisième génération », précise Khiem Le.

Par conséquent, AXA WF Global Environment surpondère largement les pays émergents. Ces derniers pèsent plus de 10 % du fonds alors que les entreprises liées à l'environnement dans les émergents sont absentes de l'indice de référence, le MSCI World.

 

Un article de Sicavonline

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Sicavonline

Source : www.sicavonline.fr