Quant à l'être humain il sait qu'il vit en cage et qu'il ne peut voler qu'à bord d'une cage aérienne

Tanzanie : l'accaparement des terres pourrait signifier la fin des Maasai (et vidéo) - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/05/2013 à 17h06 par kannie.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Tanzanie : l'accaparement des terres pourrait signifier la fin des Maasai (et vidéo)

Les Maasai ont perdu tant de terres
qu'ils ne peuvent plus se permettre d'en perdre encore

 

Le gouvernement tanzanien a annoncé cette semaine la création d'une nouvelle zone de conservation sur les terres maasai, une mesure que le chef de la communauté Samwel Nangiria pressent comme ‘la fin des Maasai et de l'écosystème de Serengeti'.

Les Maasai se sont fermement opposés à l'accaparement des terres de leur village dans le district de Loliondo et ont juré de continuer à se battre pour les conserver.

Le paysage spectaculaire de Serengeti est mondialement connu comme l'une des meilleures destinations de safari. Pour les Maasai cependant, ce territoire est leur foyer. Ils en ont déjà été expulsés d'une grande partie au nom de la conservation.

Bien que le gouvernement prétende que cet espace est indispensable à la circulation de la faune sauvage du parc national de Serengeti au parc national Maasai Mara, il a été cédé en 1992 à une compagnie de safaris, Otterlo Business Corporation (OBC). Dans l'intérêt de la conservation, les Maasai sont sommés de quitter la zone avec leurs animaux, tandis que de riches touristes sont autorisés à y chasser le gros gibier.

Les Maasai résistent depuis des années à l'accaparement de leurs terres par OBC. En 2009, lorsqu'ils ont été dessaisis de leur territoire au profit de OBC, leurs villages ont été rasés et ils ont perdu leur bétail. La situation s'est dégradée ces dernières années et le gouvernement a annoncé cette nouvelle mesure comme la ‘solution'. Mais les Maasai ont perdu tant de terres au nom de la conservation, de la chasse et du tourisme qu'ils ne peuvent plus se permettre d'en perdre encore.

Un Maasai de l'un des villages menacés d'expulsion a déclaré à Survival : ‘Notre peuple est fort et prêt à se battre pour s'opposer à l'accaparement de ses terres'.

La communauté entière, dont des élus locaux, tiendra samedi prochain ‘le plus important meeting de tous les temps' à Loliondo pour décider d'un plan d'action visant à protéger leurs terres et leur mode de vie.

 

Un article de survivalfrance.org, relayé par  

SOS-planete

 

 

SOS-planete, c'est environ 5500 visiteurs par jour ! 32 millions depuis la conception en 1999. Pourtant, l'association terresacree.org qui édite le site repose actuellement sur à peine 95 adhérents et 9 lanceurs passionnés.
N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Apportez votre petite pierre à une évolution compatible avec la Vraie Vie...

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer, à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : Survival

Source : www.survivalfrance.org

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter kannie
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.