Sushis : quand les poissons deviennent poison - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/12/2012 à 21h31 par kannie.


SUSHIS : QUAND LES POISSONS DEVIENNENT POISON

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Sushis : quand les poissons deviennent poison

 

Mangez du poisson, disait-on. Pas du poison! Consommer certains sushis pourrait en effet s'avérer dangereux pour la santé selon une étude scientifique qui pointe du doigt la présence de mercure.

Un rapport américain de l'Institut de recherche sur la biodiversité et du groupement d'associations Zero Mercury Working Group, dont les résultats ont été diffusés le 4 décembre par le site Globalpost, explique que manger trop de sushis provoquerait des dommages sur le cerveau.

Pourquoi ? Ce sont les conséquences de la pollution. Les grands poissons et prédateurs se trouvent très contaminés par le mercure. Parmi eux, on compte notamment les thons, les marlins, les requins ou encore les espadons.

Les chercheurs annoncent que le niveau contamination de mercure dans les produits de la mer serait non seulement en train de croître, mais aussi que «des petites quantités de métal toxique pourraient être suffisantes pour entraîner des troubles du développement cérébral ainsi que d'autres problèmes de santé pour les personnes qui les mangent».

Le Dr Edward Groth, co-auteur du rapport qui doit alimenter le débat prévu le mois prochain dans le cadre de l'Organisation mondiale de la santé, ajoute : «même à des niveaux d'exposition inférieurs à ceux définis par les autorités, cela peut avoir des effets indésirables sur la santé».

«Si nous continuons à polluer les océans comme nous le faisons actuellement, il sera de plus en plus difficile de trouver du poisson non toxique », explique Philippe Grandjean, de l'Université du Danemark sud.

Jusqu'à présent, manger du poisson cru, notamment des sushis au maquereau, au requin, au malacanthidae, ou à l'espadon, était seulement déconseillé aux femmes enceintes. Ce nouveau rapport confirme d'ailleurs que le métal toxique peut affecter le développement du cerveau des foetus ou entraîner d'autres problèmes de santé.

La mise en garde devrait a priori s'étendre à tous. C'est en tout cas ce que les scientifiques, auteurs de l'étude, appellent de leurs voeux.

 

Un sujet orchestré par Ariane Hermelin, publié par newsring.fr et relayé par SOS-planete

 

Pour contribuer au débat, cliquer ICI

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Ariane Hermelin

Source : www.newsring.fr