Survoltage et court-circuit pour le photovoltaïque - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 17/01/2010 à 00h45 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Survoltage et court-circuit pour le photovoltaïque

Information recueillie par Michel95

Energie. EDF baisse le rachat de l'électricité solaire.

C'est la colère dans le monde agricole.

La volonté d'EDF/ERDF de baisser de 20 à 25 % le prix d'achat de l'électricité produite par les petites unités est à l'origine d'une nouvelle colère agricole.

En effet, parmi ces petits producteurs, se trouvent de nombreux agriculteurs qui ont profité des toitures de leurs bâtiments pour apporter un complément de trésorerie à leur exploitation.

Effectivement de 60 centimes le kilowatt/heure passerait selon les cas à 45 ou 48 centimes.

« Inacceptable... », lance Thierry Stigliani, président du Syndicat national des producteurs d'énergie photovoltaïque (SNPEP).

Ils sont une centaine, aux portes du Tribunal d'Auch alors que se déroulent les audiences solennelles de rentrée.

Ils veulent rencontrer le préfet et les parlementaires...

Philippe Martin, député, président du conseil général et Raymond Vall, sénateur sont venus à leur rencontre.

Ils ont été les premiers à signer la pétition de refus.

Précisons qu'ils sont plusieurs centaines d'agriculteurs à s'être lancés dans cette filière avec des plans d'amortissements qui faudra revoir si la décision s'avère rétroactive.

« Mais les choses sont bien plus graves pour ceux qui ont commencé à construire leur projet, qui ont financé les cabinets d'architecture et d'étude, plus grave encore pour ceux qui liaient cet investissement à une nouvelle construction en voie de réalisation, ils peuvent se retrouver cernés par des problèmes économiques insurmontables. »

C'est l'analyse de Noël Lassus, un des responsables de la SNPEP.

En fait tout s'est emballé à la fin 2009.

Les demandes de rachat qui depuis le début progressaient autour de 2 500 mégawatts par an, se sont emballées pour atteindre 4 500 mégawatts en décembre.

« Il s'agit d'une bulle spéculative lancée par des sociétés industrielles qui n'ont rien à voir avec l'agriculture », explique Thierry Stigliani.

« C'est intolérable après être les victimes de la spéculation sur les marchés mondiaux... les agriculteurs sont touchés par la spéculation sur le marché de l'énergie », analyse Philippe Martin.

Pour sa par Raymond Vall a déjà saisi le premier ministre François Fillon.

Il lui demande notamment : « une dérogation pour les exploitants agricoles avec des ratios concernant la surface d'exploitation ou les filières en difficultés, comme le lait. »

Il demande aussi de repousser la nouvelle tarification pour les agriculteurs ayant des projets à l'étude et pour lesquels ils ont engagé des dépenses.

Pour tous les responsables, c'est faire machine arrière dans le domaine des énergies propre que le gouvernement veut confier aux grands producteurs historiques.

A Durban, la municipalité se proposait le 19 janvier prochain, d'organiser un référendum sur l'installation de 60 hectares de panneaux photovoltaïque.

Le tribunal administratif a interdit cette consultation, parce qu'il s'agissait d'un problème national et non municipal.

Source : Jean-Michel Dussol - La Depeche.fr

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr