Surpopulation ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/08/2011 à 15h47 par Kannie.


SURPOPULATION ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Surpopulation ?

 

M. Denis Garnier, président de l'association Démographie responsable, revient sur le dossier démographie du Monde diplomatique du mois de juin :

Il est étonnant que ce dossier fasse l'impasse sur l'Afrique subsaharienne, lieu de 80 % de la future croissance démographique mondiale d'ici la fin du siècle. En effet, ce continent, qui compte 1 milliard d'habitants, doublera sa population durant les quarante prochaines années et devrait atteindre les 3,5 milliards en 2100, sans pour autant se stabiliser à ce niveau.

Pour son article, Gérard-François Dumont a choisi un angle d'attaque qui consiste à citer ce qu'il appelle des « poncifs », qui ont tous en commun de pousser à l'extrême certaines interrogations actuelles. Il lui est alors ensuite facile d'en montrer l'exagération et donc de discréditer tout questionnement.

Son affirmation de l'inexistence d'une population mondiale est très étonnante. Rappelons qu'il s'agit bien d'êtres humains d'une seule et même espèce, unis par une certaine solidarité, et qu'il est logique de s'intéresser à leur nombre total, ne serait-ce que pour savoir si la planète peut les alimenter, leur fournir suffisamment d'eau et d'énergie et assurer leur bien-être.

N'oublions pas non plus l'existence de famines qui nécessitent que certaines régions produisent pour d'autres. Enfin, peut-on encore aujourd'hui nier l'évidence d'une population globale, à l'heure d'une économie mondialisée ?

La question de la décélération des taux de natalité (1,2 % en 2010, contre 2 % à la fin des années 1960), servant à prouver que tout s'arrange, est un raccourci pour le moins osé. En effet, les 2 % de croissance de la fin des années 1960 s'appliquaient à une population mondiale de 3,4 milliards et provoquaient donc une hausse de 65 à 70 millions d'habitants par an. Or les 1,2 % de 2010 s'appliquent à une population de 6,9 milliards, ce qui conduit à une hausse annuelle de plus de 80 millions ! (...)

Dans les pays émergents comme la Chine, le vieillissement est en grande partie lié aux excès de natalité des périodes antérieures : tout baby-boom provoque un papy-boom soixante-dix ans après. Et, sauf à vivre en baby-boom permanent, il y a bien un moment où il faut solder cette situation. De plus, la solution de relance de la natalité préconisée au Nord serait une aberration sur le plan environnemental, du fait de l'empreinte écologique déjà excessive de cette partie du monde.

C'est d'ailleurs la non-évocation de l'aspect écologique de la question démographique qui est le grand point faible de ce dossier. Comment peut-on, en 2011, éluder le problème de la perte de la biodiversité en général et celle de la faune sauvage en particulier ? Les 97 % de tigres éliminés depuis le début du XXe siècle, notamment du fait de notre expansion, doivent-ils être simplement passés par pertes et profits, sans plus nous émouvoir ? (...)

 

Un article publié par Le Monde Diplomatique

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Le Monde Diplomatique

Source : www.monde-diplomatique.fr

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Surpopulation