Sumatra : Greenpeace tente de préserver sa dernière forêt tropicale - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/10/2009 à 18h19 par Tanka.


SUMATRA : GREENPEACE TENTE DE PRÉSERVER SA DERNIÈRE FORÊT TROPICALE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Sumatra : Greenpeace tente de préserver sa dernière forêt tropicale

Information recueillie par Tanka.

Des ONG se mobilisent pour tenter de sauver l'une des dernières forêts tropicales de l'île indonésienne de Sumatra. « C'est une forêt sur tourbières, un écosystème très particulier », explique Bustar Maitar, un responsable de Greenpeace Indonésie.

Si cette forêt est déboisée, cela aggraverait encore le réchauffement climatique. Lorsque les tourbières sont rasées ou brûlées, elles rejettent de grandes quantités de CO2 dans l'atmosphère. Si l'on ajoute la déforestation à ce phénomène, on comprend mieux comment l'Indonésie est devenue le troisième pays émetteur de gaz à effet de serre. Un rapport gouvernemental affirme que 80 % des 2,3 milliards de tonnes de dioxyde de carbone relâchées chaque année par le pays sont liées à la forêt.

Le gouvernement prévoit d'installer une importante plantation d‘acacias sur la presqu'île de Kampar qui deviendrait donc une zone de déboisement. Il a déjà accordé une concession au groupe April. Si le géant indonésien promet une gestion « durable » de la péninsule, certains habitants de la région n'ont pas accueilli cette nouvelle avec enthousiasme.

La population locale a peur de perdre leurs moyens de survie avec la disparition de la forêt. Greenpeace estime que les pays développés doivent « débloquer de l'argent pour contrebalancer les pertes financières liées à l'abandon du projet ». « Les mécanismes existent, comme les crédits REDD, mais les financements ne sont pas encore à la hauteur », explique Paul Winn, spécialiste du climat chez Greenpeace.