OK GOOGLE : A quand le croisement des exponentielles du climat et de l'IntelliGence Artificielle ?

Suisse - Un champignon microscopique «booste» la croissance du riz - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/06/2010 à 21h12 par Apache.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Suisse - Un champignon microscopique «booste» la croissance du riz

Pour assurer leur survie et optimiser leur croissance, la plupart des plantes établissent des associations symbiotiques avec des champignons dits «mycorhiziens».

Certaines plantes de culture comme le riz n'offrent toutefois qu'une réponse modeste, voire inexistante, à une inoculation par ces organismes.

Des chercheurs de l'UNIL sont parvenus à stimuler cette réponse en manipulant de manière naturelle la génétique de ces champignons et à augmenter ainsi d'un facteur de cinq la croissance du riz.

Dirigée par le Prof. Ian Sanders du Département d'écologie et évolution de l'Université de Lausanne, cette étude ouvre la voie à des applications potentielles très prometteuses pour accroître la productivité de plantes telles que le manioc ou le riz, jugées capitales en matière de sécurité alimentaire par l'ONU.

L'utilisation de champignons mycorhiziens offre par ailleurs une alternative écologique extrêmement intéressante à l'utilisation intensive d'engrais phosphatés.

Un partenariat vital

D'origine grecque, le mot «mycorhize» traduit la collaboration entre un champignon (myco) et les racines (rhiza) d'une plante.

Quasi invisibles à l'oeil nu, ces champignons vivent dans le sol entremêlés aux racines des végétaux dont ils pénètrent les cellules.

Grâce à leurs hyphes, de fins filaments, ils forment ainsi des réseaux souterrains qui connectent entre elles des plantes d'espèces très variées.

Ian Sanders a baptisé ce phénomène le «Wood Wide Web».

Cette symbiose profite aux deux partenaires: le champignon bénéficie d'un aport constant en sucres provenant de la plante; en contrepartie, il assure par le biais de ses hyphes l'accès et le transport d'éléments nutritifs et de minéraux comme le phosphate, essentiels à la croissance et à la diversité de la plante.

A l'état naturel, plus de 80% des plantes réalisent cette symbiose.

Une diversité génétique hors du commun

En dépit de l'importance des champignons mycorhiziens, leur génétique était, jusqu'à récemment encore, mal connue.

S'intéressant depuis plus de vingt ans à une espèce particulière, le Glomus intraradices, Ian Sanders a réalisé, en 2001, une première découverte capitale.

«Alors que l'on pensait que ce champignon avait depuis 400 millions d'années une reproduction totalement asexuée et qu'aucun échange génétique n'était possible, nous avons découvert à notre grande surprise qu'il possédait en réalité une diversité génétique hors du commun.

Plusieurs noyaux génétiquement différents cohabitent en effet dans son cytoplasme», explique Ian Sanders.

A titre de comparaison, la plupart des organismes vivants, dont l'homme, n'abritent qu'un seul noyau par cellule et le génome est identique dans toutes les cellules.

La mise en évidence de cette incroyable variété génétique a valu au chercheur deux publications dans la revue Nature (2001 et 2005).

.../...

Une aproche «OGM free»

Pour Ian Sanders, une utilisation à large échelle du Glomus intraradices pour l'agriculture est envisageable à un horizon de deux à cinq ans.

«L'avantage de notre technique est qu'elle est totalement naturelle; aucun nouveau gène n'est introduit dans la plante et il ne s'agit donc pas d'OGM.

Nous sommes dans une aproche durable de l'agriculture, respectueuse des écosystèmes», souligne le professeur.

Des essais en champ ont déjà été menés en Colombie sur la pomme de terre.

D'autres sont prévus pour l'année prochaine sur le manioc.

Les terres tropicales, très acides, constituent un bon terrain d'expérimentation, l'accès aux phosphates par les plantes y étant particulièrement difficile.

L'utilisation de champignons mycorhiziens pourrait servir à contrario à inhiber la croissance de certaines plantes invasives.

Une réponse écologique à la «guerre des phosphates»

L'utilisation des champignons mycorhiziens offre en outre une solution de choix à la problématique de l'utilisation massive de phosphates.

«Les ressources en phosphate ne sont pas inépuisables, alors que la demande ne cesse d'aller croissant avec l'augmentation de la population.

Grâce aux champignons mycorhiziens, l'utilisation d'engrais phosphatés peut être réduite de manière drastique.

Un bénéfice notable non seulement en termes de coûts, mais également d'empreinte écologique», conclut Ian Sanders.

 

 

 

 

 

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

Avant de propager des sottises, le Grand philosophe Grec Socrate conseille le test des 3 passoires ! - Le Vrai d'UFO's ;o) - EndinGues à donfff !!! (02:00)

 

 

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

 

Manipulation de l'opinion : Quelle vérité fondamentale est dissimulée par la "théorie" du complot ? - Le Vrai d'UFO's ;o)

Le grand remplacement est une théorie du complot, xénophobe et raciste, instillée en France en 2010 - Le Vrai d'UFO's ;o)

 

 

La composition exacte des CHEMTRAILS enfin dévoilée. Quels vrais danGers pour la santé des citoyens? - Le Vrai d'UFO's ;o)

Aux antennes E.L.F. hautes fréquences du réseau HAARP en Alaska, s'en joignent 144 autres en Russie! - Le Vrai d'UFO's ;o)

Philosophie, architecture cosmique et bâtisseurs : Les neuf piliers de l'Evidence - Le Vrai d'UFO's ;o)

 

Les 3 Amis fondateurs de l'Association (en 1999)

 

 

 

A noter que ce moteur de recherche INTERNE peut renvoyer sur des pages uniquement adaptées aux PC

 

 

 

 

      

 


.

Auteur : Manuela Palma

Source : www.unil.ch

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Apache
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.