Avant de propager des sottises, le Grand philosophe Grec Socrate conseille le test des 3 passoires !

Suisse : La fin des parachutes dorés - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 04/03/2013 à 21h21 par jacques.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Suisse : La fin des parachutes dorés

 

La Suisse donne l'exemple et il est heureux de voir ce pays prendre ce tournant majeur qui espérons-le fera jurisprudence. Oui, on peut être motivé et assurer des responsabilités importantes sans pour autant prétendre gagner 35 000 euros par jour comme Carlos Ghon. Le pillage légal des entreprises, basta!

Le patronat suisse n'a pas mégoté pour contre combattre cette limitation des salaires abusifs des grands patrons, dite « Initiative Minder » du nom de son auteur (cinq à huit millions de francs suisses selon « Economie Suisse », le Medef français). Belle mentalité.

La France, c'est quand elle veut...

Rappelons que cette initiative suisse remonte à loin.

Elle a éclaté en 2001 quand les Suisses ont appris que les responsables de la débâcle de Swissair, la compagnie aérienne emblématique du pays, étaient partis avec un « parachute doré ». Tout comme, quelque temps plus tard, Marcel Ospel, le banquier qui a mené l'UBS au bord du gouffre.

En 2003, quand la publication des rémunérations des dirigeants des sociétés cotées en bourse est devenue obligatoire, les Suisses ont découvert avec stupéfaction que Daniel Vasella, le patron de Novartis, touchait une rémunération annuelle de 20 millions de francs suisses, soit 226 fois plus que l'employé de base du groupe pharmaceutique bâlois. Depuis, l'homme de la fusion de Sandoz et Ciba incarne l'image des « patrons mercenaires cupides », appelés « Abzocker » en allemand, un terme du langage courant proche de l'injure.

L'affaire de la prime de départ de 72 millions de francs suisses octroyée à Daniel Vasella a été perçue par de nombreux Suisses comme l'illustration d'un salaire abusif. Et a aussi fait l'affaire de Thomas Minder, le patron d'une entreprise de Schaffhouse produisant du dentifrice, à l'origine de ce référendum.

Les Suisses l'ont décidé, ils viennent de décider d'interdire les parachutes dorés de leurs patrons dont les salaires seraient désormais fixés par les actionnaires. Lors d'une initiative populaire contre les «rémunérations abusives» dimanche, les Suisses ont voté à 67,9% des voix l'initiative Minder, du nom de son initiateur, et tous les cantons ont dit «oui», ce qui est très rare.

En Suisse, les initiatives – un droit donné aux citoyens suisses de faire une proposition de modification de loi – doivent être approuvées par la majorité du peuple et des cantons.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Libération, publié par blogapares.com et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : Libération

Source : www.blogapares.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter jacques
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.