Stérilité : des tests in vitro pour ne pas utiliser d'animaux - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/02/2010 à 11h42 par Tanka.


STÉRILITÉ : DES TESTS IN VITRO POUR NE PAS UTILISER D'ANIMAUX

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Stérilité : des tests in vitro pour ne pas utiliser d'animaux

Prouver l'impact des substances toxiques sur la reproduction tout en réduisant les essais sur les animaux : c'est ce que permet un système unique de culture de cellules développé par deux chercheurs lyonnais. En 50 ans, le nombre de spermatozoïdes produits par l'homme a baissé de 50 %. Parallèlement, les cancers testiculaires ont doublé en 20 ans.

Marie-Hélène et Philippe Durand, chercheurs installés à l'Institut de génomique fonctionnelle (CNRS/ Lyon 1) de l'Ecole normale supérieure de Lyon, ont mis au point avec son équipe une technique novatrice pour tester in vitro l'impact que certaines substances toxiques ont sur la spermatogénèse, le processus de production des spermatozoïdes. In vitro - c'est-à-dire hors de l'organisme : détail qui à son importance, alors que la nouvelle réglementation chimique européenne REACH va conduire tous les industriels du secteur à sacrifier des millions d'animaux. « REACH, c'est au moins 30 000 substances à tester (certains évoquent 140 000 NDLR), mais il va bien falloir y passer » rappelle Philippe Durand, directeur de recherche à l'Institut national de la recherche agronomique. « A ce stade, notre méthode divise déjà par 10 à 20 le nombre d'animaux utilisés » estime-t-il. Avec l'espoir que cela marche aussi dans la recherche contre le cancer.

Par Olivier Saison - Source : leprogres.fr

Information recueillie par Anny

Pour en savoir plus sur la situation planétaire